A lire aussi

10-12-2019 14:12

L'Ice Bucket Challenge perd son icône !

L'ancien joueur de baseball, Pete Frates, qui avait popularisé l'Ice Bucket Challenge, est décédé…
Rejoignez nous sur :

À côté du groupe OCP cité en exemple en matière de développement durable, d’autres entreprises à l’image de l’opérateur de services publics Lydec sont au cœur de cet enjeu et s’engagent à travers une politique de développement durable structurée et transversale.

La société Lydec, en charge de la distribution d’eau et d’électricité, de la collecte des eaux usées et pluviales et de l’éclairage public a choisi d’inscrire son action au cœur d’enjeux majeurs pour le Grand Casablanca autour du thème du développement durable dans le sens large du terme et à travers notamment la réduction de la charge polluante en amont et la préservation de l’environnement. En plus de ces éléments, l’entreprise qui s’est engagée dans une démarche de dialogue responsable avec ses parties prenantes a pu identifier 64 thématiques environnementales, sociales et sociétales pertinentes au regard des enjeux du Grand Casablanca et de ses métiers.

«Nous avons synthétisé toutes ces thématiques dans une feuille de route stratégique définie à l’horizon 2030 autour de 4 engagements et 11 objectifs au service de la transition durable du Grand Casablanca», souligne l’entreprise dans une note d’information.

Concrètement, il s’agit pour ces engagements de contribuer à une urbanisation durable du Grand Casablanca, renforcer l’approche partenariale au service du bien commun, d’agir en faveur de la gestion durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique et de promouvoir un développement socio-économique équitable. Il y a un enjeu RSE dans le cadre de la revue stratégique annuelle de l’entreprise tenue en octobre 2018 car la démarche Lydec a évolué depuis et a désormais pour finalité de «renforcer notre contribution au bien commun et à la transition durable du Grand Casablanca en nous appuyant sur le dialogue avec les parties prenantes», dira-t-on. Objectif, apporter au quotidien des services essentiels de qualité aux citoyens et aux acteurs économiques dans un esprit d’efficience, d’innovation et de partenariat pour contribuer au développement durable de notre territoire d’ancrage. Au-delà des actions menées dans le cadre de ses métiers pour contribuer à une urbanisation durable et apporter des services efficients à ses clients, l’opérateur poursuit ses actions pour développer la performance globale de Lydec.

«Parce que nos métiers sont particulièrement structurants et que nos activités ont un fort ancrage territorial en interaction avec de nombreuses parties prenantes, nous souhaitons faire de notre démarche un levier de mobilisation des parties prenantes au service du développement durable du Grand Casablanca», explique le management de l’entreprise. Il est à noter qu’en tant qu’opérateur structurant des services publics dans le Grand Casablanca, Lydec a un rôle essentiel pour contribuer à diffuser un modèle circulaire sur son périmètre d’actions via ses métiers mais aussi afin de mobiliser ses parties prenantes autour de cet enjeu. Effectivement, «nous avons réalisé un projet pilote d’expérimentation de la réutilisation des eaux usées traitées. Comme vous le savez, Lydec a construit en 2013 une station d’épuration des eaux usées à Médiouna qui a obtenu plus tard la certification ISO 14001». Rappelons que pour contribuer de manière concrète à la feuille de route nationale de lutte contre le changement climatique, Lydec a lancé deux actions d’envergure, quelques mois avant la tenue de la COP22 en 2016. Nous avons alors réalisé notre premier bilan carbone et lancé 3 engagements «métiers» qui répondent aux enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique sur son territoire d’ancrage. Un de ces engagements vise à «économiser l’équivalent de la consommation d’eau d’une ville de 1,2 million d’habitants d’ici 2020 (par rapport à 1997)».

Aujourd’hui et grâce à des technologies innovantes pour la détection et la réparation des fuites d’eau, aussi bien sur le réseau desservant les habitations qu’au niveau des branchements et des compteurs, l’entreprise a pu économiser l’équivalent de 51 millions de m3 d’eau en 2018 par rapport à 1997, soit le volume annuel nécessaire à plus d’un million d’habitants.


Consécration RSE

Pour la sixième fois depuis 2012, Lydec fait partie du Palmarès des «Top Performers RSE» créé par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris qui récompense les entreprises les plus performantes en matière de responsabilité sociale et de maîtrise des risques de durabilité. Cette année, Lydec est consacrée pour sa performance globale et plus particulièrement pour 8 critères, à savoir une prise en compte des risques de pollution, la maîtrise des impacts liés à l’utilisation et à l’élimination du produit ou du service, la gestion responsable des restructurations, la contribution au développement socio-économique du territoire, l’orientation responsable des contrats et le respect des droits des clients pour ne citer que ces éléments.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages