A lire aussi

24-06-2019 11:16

Colorado. 35 MDH de dividendes distribués

L’Assemblée générale ordinaire de Colorado a décidé de distribuer un dividende de 2,9 DH par…
Rejoignez nous sur :

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), entrée en vigueur jeudi 30 mai, représente un important potentiel pour l’Afrique et Maroc, l’un des rares pays africains a disposé d’un ministère dédié exclusivement au continent.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’investissement, Othman El Ferdaous, très convaincu de la pertinence de la mise en place de la ZLECAF, un nouvel outil d’intégration.

Pour El Ferdaous qui prend part à la 8ème réunion des ministres du Commerce de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, au-delà du Maroc, la ZLECAF apporte des réponses concrètes et pragmatiques à «la fragmentation économique et logistique», dont souffre l’Afrique. «Le principal mal dont souffre l’Afrique est la fragmentation économique et logistique (…) mais avec 54 gouvernements, 54 législations et 54 approches commerciales, cet accord ZLECAF est décisif car il apporte des réponses concrètes et pragmatiques à cette fragmentation, à travers de nouveaux mécanismes de coordination continentale», a souligné le Secrétaire d’Etat. Le Maroc qui plaide pour «une participation plus poussée des économies africaines aux chaines de valeur mondiales, avec des propositions concrètes qui servent l’intégration continentale sous tous ses aspects» apporte sa «apporte sa pierre à l’édifice de l’intégration logistique continentale à travers le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, à travers notamment le plan d’infrastructures d’une enveloppe 77 milliards de dirhams qui vise à créer un corridor logistique et économique entre la Méditerranée et l’Afrique de l’ouest, pour mettre les marchés de Dakar, Abidjan et Lagos a portée de conteneurs du premier port d’Afrique Tanger Med, a-t-il ajouté.

D’ailleurs, le Maroc qui participe au conclave des ministres du commerce de l’UA lequel a entamé ses travaux, vendredi, est très actif dans les derniers réglages précédant le lancement de la phase opérationnelle de la Zlecaf prévu le 7 juillet prochain à Niamey au Niger lors du sommet extraordinaire de l’UA. La réunion se penchera sur plusieurs points relatifs à la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF). La réunion ministérielle va également examiner le plan de mise en oeuvre post-lancement de la ZLECAF, ainsi que le rapport d’évaluation sur l’accueil du Secrétariat permanent de la zone de libre échange continentale africaine. Les ministres se pencheront aussi sur l’examen du rapport de la 8eme réunion du Comité des Hauts fonctionnaires du Commerce. Cette réunion ministérielle a été précédée par la tenue à Addis- Abeba de la 8éme réunion des Hauts fonctionnaires du Commerce, dont l’objectif était d’examiner le rapport du 15eme forum des négociations. La réunion des Hauts fonctionnaires du Commerce a porté sur l’examen du plan de mise en oeuvre post-lancement de la ZLECAF, les préparatifs en vue du lancement de la phase opérationnelle de cette Zone et des événements parallèles, les points relatifs aux règles d’origine, et l’interdiction des exonérations et des remboursements de droits et taxes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages