A lire aussi

15-12-2017 09:07

Approbation du projet de loi sur le travail forcé

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a approuvé le projet de loi 82.17 visant l'adoption du…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO

Ces premières rencontres consacreront le lancement officiel de la «Maison méditerranéenne du climat», laquelle structure sélectionnera à cette même occasion dix projets innovants qu’elle soutiendra à travers un accompagnement financier à partir de l’année prochaine.

Les 15 et 16 décembre prochains, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima organise les premières rencontres de la Maison méditerranéenne du climat. «Ce sera l’occasion de présenter aux participants le scénario retenu pour développer la région suivant les principes du développement durable et de définir ensemble comment ils pourront y contribuer», ont expliqué les organisateurs de l’événement dans un communiqué de presse où on découvre que le programme de ces deux jours est en fait beaucoup plus chargé que cela.

En effet, cette rencontre permettra aussi de tirer un bilan de l’Agenda des solutions, de faire avancer les quatre clés d’action : finance, renforcement de capacité, stratégie et projets territoriaux, MRV (mesurer - rapporter - vérifier). Un groupe de travail spécifique y sera constitué pour se consacrer à la mise en place de la prochaine MedCOP Climat, qui aura lieu au début de l’été 2018. Son rôle consistera notamment à définir le programme ainsi que le lieu où il se tiendra, sachant que la Sicile a annulé l’édition 2017, précédemment prévue à Palerme. Et, last but not least, ces premières rencontres consacreront le lancement officiel de la «Maison méditerranéenne du climat». Laquelle structure sélectionnera à cette même occasion dix projets innovants qu’elle soutiendra à travers un accompagnement financier à partir de l’année prochaine.

Pour espérer faire partie de ces heureux élus, les candidats peuvent participer à l’appel à projets lancé par la région à travers l’adresse électronique (). Leurs solutions ne seront retenues que si elles sont innovantes pour le climat, que ce soit pour la diminution des impacts du développement humain ou l’adaptation, est-il précisé. Signalons que cette initiative de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, soutenue par son président, Ilyas El Omari, également président de la MedCOP Climat, suit les recommandations des participants à la MedCOP Climat 2016, et les orientations de la Lettre royale du 18 juillet 2016. Selon Ilyas El Omari, «la Région Tanger- Tétouan-Al Hoceima a mis en place une équipe de préfiguration pour la création de la Maison méditerranéenne du climat. J’ai la conviction que cette nouvelle organisation, qui entrera en service dès 2018, sera d’un soutien très précieux dans les domaines du renforcement de capacités, du financement et de l’incubation de projets». En tout cas, la particularité et la grande fragilité écologique de cet espace exceptionnel, qu’est la Méditerranée, a pour le moment encouragé deux régions, en l’occurrence Provence Alpes Côte d’Azur en France et Tanger-Tétouan-Al Hoceima au Maroc, à organiser les deux premières MedCOP Climat avec un grand succès, notamment avec plus de 3.000 participants impliqués en juillet 2016 à Tanger puis à Marrakech pendant la COP22. Rappelons que l’Agenda méditerranéen des solutions  élaboré à ces occasions a montré que si les initiatives sont très nombreuses, il était temps de changer d’échelle. «Nous espérons que nous pourrons tous ensemble faire progresser nos territoires avec l’implication de tous, c'est-à-dire tous les acteurs des territoires et de la société civile, et avec les solutions apportées par les chercheurs et les entreprises, les grandes comme les plus petites», souligne le président de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages