A lire aussi

16-01-2018 15:27

20 MDH pour lutter contre les rats et les chiens errants

Afin de lutter contre les rats et les chiens errants, la SDL Casa prestation va lancer, après la…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO

Selon le communiqué diffusé par le délégataire, les auditeurs de l'Institut marocain de normalisation (IMANOR) qui ont conduit l’opération n’ont relevé aucune non-conformité à l’issue de cet audit de certification environnementale.

Dans le cadre d’un partenariat exemplaire entre Lydec et l’ONEE, le délégataire casablancais s’est vu décerner la certification du système de management environnemental du poste source de Dar Bouazza, selon la norme marocaine de référence ISO 14001 version 2015. L’information a été diffusée à travers un communiqué, qui a qualifié cette certification de première nationale dans le métier de la distribution d’électricité. Selon la même source, les auditeurs de l'Institut marocain de normalisation (IMANOR) qui ont conduit l’opération n’ont relevé aucune non-conformité à l’issue de cet audit de certification environnementale. Au contraire, ils ont identifié un total de 18 points forts parmi lesquels figurent l’engagement de la direction générale de Lydec, la propreté du site et les efforts fournis en matière de plantations. L’audit de certification s’est tellement bien passé que Jean-Pascal Darriet, le directeur général de Lydec, a eu du mal à contenir son émotion. En effet, lors de la cérémonie de remise du certificat, il a déclaré: «Nous sommes très fiers de l’obtention de cette certification. Il s’agit non seulement d’une première au niveau national, mais aussi du fruit d’un partenariat exemplaire avec l’ONEE que nos équipes ont accompagné jusqu’à son aboutissement». Avant d’ajouter: «Cet audit commun s’est conclu par des résultats exceptionnels à la hauteur de l’ambition de Lydec et de l’engagement des deux parties». En effet, dans le cadre de la préparation globale de cet audit, l’équipe projet de l’ONEE a été accompagnée par Lydec pour la mise en place d’un système de management environnemental sur la partie de l’ouvrage exploité par l’office, précise le communiqué. Mis en service par Lydec en 2004, le poste source de Dar Bouazza est équipé de trois transformateurs d’une puissance totale installée de 210 MVA. Il permet de transformer l’énergie très haute tension 225 kV en énergie moyenne tension 20 kV, ce qui lui permet d’assurer la desserte de l'énergie à plus de 80.000 clients résidentiels et environ 150 unités industrielles situés principalement dans les zones de Aïn Diab, El Oulfa, Hay Hassani et Mâarif extension. Pour la certification de cette infrastructure électrique, Lydec et l’ONEE ont été soumis, mi-décembre 2017, à un audit commun.

À noter que l’office exploite une partie de cet ouvrage dans le cadre d’une convention bipartie signée en 2008. À noter que la mise en oeuvre d’un système de management environnemental au sein de ce poste source et sa certification contribuent à l’atteinte des engagements de Lydec en termes de protection de l’environnement et d’excellence opérationnelle, tels que fixés dans son Plan d’actions développement durable 2020 (PADD 2020). Cette nouvelle reconnaissance s’ajoute aux différentes distinctions attribuées à Lydec dont la dernière en date est l’intégration de l’entreprise dans le palmarès «Best Emerging Market Performers», réalisé par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris, qui regroupe 100 entreprises dotées de démarches RSE reconnues comme les plus avancées. 


Contribution sociale, sociétale et environnementale

Lydec vient de publier son premier rapport sur ses activités sociales, sociétales et environnementales. Réalisé selon les principes et les directives des deux principaux référentiels internationaux en matière de reporting extra-financier (IIRC et GRI G4) 1, ce rapport présente la démarche RSE mise en oeuvre par Lydec, ses différentes phases d’évolution ainsi que les actions menées par l’entreprise en 2016 au regard des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux de la métropole. Pour sa préparation, Lydec s’est appuyée sur une vaste consultation qu’elle a menée, en 2016, auprès de plus de 4.000 parties prenantes autour des enjeux RSE. Un exercice qui lui a permis d’identifier 20 enjeux considérés, tant en interne qu’en externe, comme étant les plus prioritaires en matière de RSE. Ces enjeux ont notamment servi à structurer le rapport dans le cadre d’une matrice de matérialité d’où ressortent 12 priorités, parmi lesquelles : garantir une gestion efficiente de l’énergie; assurer un service sans interruption; augmenter la satisfaction des clients et des utilisateurs; protéger les océans et les littoraux ; garantir hygiène, santé, bien-être et sécurité au travail; promouvoir éthique et intégrité dans le respect des lois.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages