A lire aussi

24-05-2018 13:28

La Mannschaft titille les autres sélections du monde

Presque sur la dernière ligne droite avant l'ouverture du mondial de Russie, l'équipe nationale…
Rejoignez nous sur :

Le Maroc lance officiellement sa campagne de candidature pour  l’organisation de la Coupe du monde FIFA 2026. Le comité détaille son plan de bataille. Cette campagne devrait coûter entre 120 à 180 millions de DH.

Le lancement officiel de la campagne de candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde FIFA 2026 était très attendu. Durant la matinée du 23 janvier à Casablanca, cet événement a connu une affluence record. Politiques, milieux des affaires, sportifs et représentants des médias internationaux et nationaux ont été présentés à la conférence de presse. Aux premiers rangs, des membres du gouvernement représentant les départements des Affaires étrangères, Finances, Intérieur, Équipement, Tourisme, Culture et Communication ont marqué leur présence et affiché leur soutien à la candidature marocaine. La CGME et la GBPM, représentés par leurs présidents, Meriem Bensaleh Chaqroun et Othman Benjelloun, ont fait le déplacement en guise de soutien du secteur privé à ce projet national. Cette communion ne suffira pas à elle seule pour décrocher l’organisation de la compétition phare du football mondial. Il faudra préparer un dossier solide et irréprochable. Une tâche qu’assure aujourd’hui le duo Fouzi Lakjaa, président de la FRMF et Moulay Hafid Elalamy, président du comité de candidature du Maroc 2026. Les deux responsables ont dessiné les contours du dossier marocain.

«Les temps de la com’ et du travail»
«Le dossier de candidature du Maroc pour la Coupe du monde sera de haute facture», promet Elalamy. Le président du comité national refusera de donner des détails sur la composition du dossier marocain. «Nous ne dévoilerons pas tout mais je peux vous garantir que notre dossier comportera des éléments concrets», assure-t-il. Elalamy s’engage aussi à respecter l’échéancier de la FIFA. «Notre dossier est presque prêt», rassure-t-il. Cette campagne devrait coûter entre 120 à 180 millions de DH. La proposition marocaine est en phase de préparation «depuis maintenant deux mois», annonce Lakjaa. Une équipe chapeautée par Hicham Amrani, coordinateur de la commission d’organisation de la FRMF et composé de 70 personnes travaille pour finaliser les 22 dossiers nécessaires à la candidature. Ces dossiers couvrent l’ensemble des aspects de la candidature, notamment les volets infrastructures, finances et commercialisation. «Les autorités gouvernementales doivent notamment fournir des garanties et assurer un soutien opérationnel, fiscal et administratif», exige la FIFA dans son cahier de charges pour la compétition. Le Maroc doit offrir ces garanties financières ainsi que le plan pour construire les infrastructures sportives, spécialement les 8 stades qui restent à construire. «Depuis 2003, le Maroc a montré qu’il tient ses engagements. L’ensemble des infrastructures prévues dans la candidature de 2010 ont été réalisées», rappelle le ministre de la Jeunesse et des sports. Face aux critiques sur le retard dans l’annonce de la campagne officielle, le président du comité se montre serein : «Pour ceux qui nous reprochent notre retard pris dans la communication autour de cette candidature, nous précisons qu’il y a un temps pour la communication et un autre pour le travail sur le fond. Nous avons beaucoup travaillé durant ces dernières semaines», répond-il. Et de prévenir : «Dans les prochaines semaines, nous risquons de disparaître des radars, nous serons en train d’apporter les dernières touches à ce projet». La candidature marocaine insiste sur des valeurs sûres du royaume : stabilité, tolérance, authenticité et humilité. Une manière d’apporter une réponse à des tweets rageurs d’un certain Donald Trump dont le pays (États-Unis) est en lice pour l’organisation de la Coupe du monde 2026.


Rachid Talbi Alami
Ministre de la Jeunesse et des sports, 

«Le gouvernement apporte un soutien total à cette candidature. Nous faciliterons l’octroi des visas, la passation des appels d’offres internationaux ouverts ainsi qu’une fiscalité adaptée à ces compétitions. Nous ferons de cette candidature une occasion pour redynamiser l’économie marocaine.»

Moulay Hafid Elalamy,
Président du comité de candidature du Maroc 2026

«Nous ne faisons pas une candidature pour la figuration. Maintenant, il nous reste beaucoup de travail à achever pour arriver à un dossier de haut niveau. Méfiez-vous de notre Remontada, comme on dit dans le sport !»

Fouzi Lakjaa,
Président de la FRMF

«C’est plus qu’une candidature marocaine, c’est un projet continental. La CAF est entièrement impliquée dans cette candidature. Les autres pays membres de la FIFA nous soutiendrons pour des raisons objectives. Notamment la proximité géographique et les fuseaux horaires.»


Agenda

16 mars 2018 : Dépôt du dossier de candidature
Avril 2018 : Inspections de la FIFA
6-7 juin 2018 : Sélection par le Conseil de la FIFA des candidatures à soumettre au vote du Congrès de la FIFA
13 juin : 68e Congrès FIFA, annonce du pays hôte de  la Coupe du monde 2026

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages