A lire aussi

21-05-2018 09:51

Baisse des réserves de change : Faut-il s’inquiéter ?

Image par défaut
30% des 856 internautes qui ont participé à notre consultation en ligne, ont jugé que la baisse des…
Rejoignez nous sur :

Les deux ténors du football espagnol ont rendez-vous, ce samedi, avec un classico encore plus tendu que d’habitude. Le résultat du match qui s’est joué dans les urnes, moins de 48 heures avant, entre les séparatistes catalans et Madrid est encore vif dans les esprits des Espagnols, et il ne manquera certainement pas d’attiser la niaque des joueurs des deux équipes, qui représentent chacune l’une des parties.

C’est dire que l’ambiance risque d’être « caliente » sur les gradins du Santiago Bernabeu. Maintenant, s’agissant des pronostics de ce 237e Classico de l’histoire, les observateurs se lâchent. Les points forts dans chacun des deux camps ne manquent pas. Pour n’en citer que quelques exemples: Un Zinedine Zidane qui a toujours eu le dernier mot sur Ernesto Valverde même lorsque celui-ci n’entrainait pas encore les Blaugranas (5 matchs remportés sur 5 joués entre le Real et l’Atletico).. Un Messi qui ne compte rien lâcher à Ronaldo.

"Ce serait important pour nous de pouvoir gagner ce match pour ce qu’il représente, un match spécial face au Real Madrid disputé sur leur terrain. En gagnant, nous pourrions creuser un écart important », a-t-il d’ailleurs confié à la rédaction de L’Equipe. En ce sens que techniquement, en cas de victoire sur la pelouse des madristas ce samedi, le FC Barcelone prendrait 14 points d'avance sur son rival.

A contrario, une victoire merengue relancerait cette Liga 2017-2018, sachant que les Catalans dominent leur compétition domestique depuis le début du championnat, tandis que les hommes de Zidane restent sur une victoire lors de la Coupe du monde des Clubs Un match choc, donc, pour lequel on annonce 650 millions de téléspectateurs attendus.

Autre chiffre, selon José Maria Gay de Liébana, économiste à l’Université de Barcelone, la rencontre pourra bien générer 10 à 15 milliards d’euros de revenus, soit 1 à 1,5% du PIB espagnol.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages