A lire aussi

17-08-2018 14:29

Le ministère de la Culture veille à la mise en œuvre des dispositions de la loi relative à la presse et à l'édition

Le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj a indiqué, jeudi à Rabat, que son…
Rejoignez nous sur :
L’ancien président du Raja est sorti de son mutisme pour s’exprimer à propos de la crise qui secoue le club. Tout en assumant le bilan de son mandat à la tête du club, avec ses hauts et ses bas, il a tenu à préciser que le seul problème du club réside dans la rareté des ressources financières. Pragmatique jusqu’au bout, Boudrika a appelé a injecter de l’argent dans les caisses du club et à mettre de côté les questions juridiques et procédurales.

Concernant sa possible candidature pour succéder à Said Hasbane, Boudrika a déclaré qu’il était prêt a répondre aux besoins financiers du Raja pour assainir les finances et recruter de nouveaux joueurs dans le but de redorer le blason des Verts. Dans le foulée, il accuse Hasbane de geler son adhésion pour l’empêcher de se porter candidat. 

La réponse de Hasbane ne s’est pas faite attendre, et s’est réfugié derrière des arguments juridiques. «Le règlement intérieur du club qui a été instauré sous l’ère de Boudrika interdit formellement à l’ancien président d’assister à l’AG ou se porter candidat.
De ce fait, Boudrika n’est pas dans la capacité de se porter candidat», a-t-il déclaré, avant de rappeler à qui veut bien l'entendre qu’il quittera le navire du Raja le 8 janvier, et que la porte des candidatures reste ouverte à tous les adhérents. Enfin, Hasbane a rappelé que, pour le moment, aucun candidat ne s’est encore manifesté. Balle au centre!
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages