A lire aussi

20-08-2018 16:30

Paris : Un incendie fait sept blessés graves

L’incendie s’est déclaré hier après-midi dans un immeuble d’Aubervilliers, près de Paris. Le feu a…
Rejoignez nous sur :

Le sélectionneur belge Mark Wilmots a donné une conférence de presse hier pour dissiper les inquiétudes de la presse ivoirienne sur la capacité des Éléphants à se qualifier face au Maroc. Sur la forme, le technicien belge était accompagné de l’ancien international ivoirien Kolo Touré. Un signe que le frère de Yaya Touré a été imposé d’en haut pour gérer un finish dont seuls les Ivoiriens connaissent les tenants et les aboutissants.

En clair, Mark Wilmots n’est plus l’homme de la situation et la Fédération Ivorienne de football a décidé de prendre les choses en main. «Détruire c’est facile, construire c’est plus difficile. Nous, on veut y aller, le peuple veut y aller !», a-t-il lancé, la voix tremblante devant un parterre de journalistes avec qui le divorce est consommé depuis qu’il a enchaîné des résultats catastrophiques à la tête de la sélection ivoirienne.

Quand il est interpellé sur le sélectionneur Hervé Renard et les Lions de l’Atlas, le Belge est sur la défensive déclarant qu’il n’a pas peur du Maroc et en appelle au soutien du peuple ivorien pour mettre leur sélection sur le route de Moscou. Décidément, le Français Renard agace le Belge Wilmots, et ça c’est bon pour le Maroc.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages