A lire aussi

29-05-2017 12:22

Le roi préside la première causerie religieuse du mois sacré

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince Moulay Rachid et du prince Moulay Ismail, a présidé…
Rejoignez nous sur :
Sport

Le cabinet de consulting IEG vient de publier un rapport concernant les revenus sponsoring engrangés par la NBA et ses 30 franchises à l’issue de la saison 2016/2017, et autant dire qu’ils sont positifs. En effet, la NBA et les 30 franchises ont récolté 799 millions de dollars en contrats de sponsoring, soit une augmentation de plus de 8% par rapport à la saison précédente et 25% en moins de 5 ans.

Du point de vue des sponsors, le top 10 n’évolue pas de manière transcendante, même s’il faut noter que State Farm est devenu l’annonceur qui possède le plus grand nombre de franchises NBA puisqu’elle en couvre 83% et pique donc la première place au brasseur Anheuser-Busch (Budweiser, Bud Light) qui a récemment renouvelé son partenariat avec la NBA. Nous pouvons également noter l’arrivée de FanDuel, société de Fantasy League qui a pu trouver un accord avec 57% des franchises. Adidas, équipementier de la ligue et des 30 franchises est également en partenariat avec 70% des franchises. Gatorade complète le top 5. En regardant les secteurs d’activités les plus actifs dans le sponsoring sportif en NBA, on constate que les assurances trustent la première place devant les chaînes de restauration rapide. Les compagnies d’assurances parrainent 3,9 fois plus que la moyenne des autres sponsors.

Enfin, IEG classe les franchises NBA en fonction de leurs revenus dans 3 catégories (au-dessus de la moyenne, dans la moyenne et en dessous de la moyenne). On observe ainsi que les meilleurs élèves sont souvent les mêmes, un mélange entre les grandes marques comme les Bulls, les Lakers, les Celtics ou encore les Knicks ainsi que des équipes bénéficiant de la présence de stars dans leurs rangs et de bons résultats sportifs comme OKC ou Golden State. Vous l’aurez compris, les chiffres sont plutôt satisfaisants pour la NBA et ces derniers ne devraient pas s’arrêter là puisque de nouveaux contrats vont bientôt faire grandir la cagnotte.

Parmi eux, on pense inévitablement à l’arrivée de Nike en tant qu’équipementier, dont le contrat a été revu à la hausse en comparaison de ce qu’Adidas fait actuellement. Et comment ne pas parler de l’arrivée de la publicité sur les maillots qui pourraient générer entre 100 et 150 millions de dollars de revenus selon les différents experts du secteur. En attendant, les Philadelphia 76ers et StubHub ont signé le premier contrat de sponsoring maillot de l’histoire de la NBA. Vous l’aurez compris, la NBA a encore de beaux jours devant elle surtout qu'elle entre dans son nouveau cycle de droits TV à partir de la saison prochaine (un peu plus de 2,6 milliards de dollars par saison). En début d’année, le magazine américain Forbes annonçait 5,2 milliards de dollars de revenus générés par les 30 franchises NBA lors de la saison 2015/2016.  

Par, www.sportbuzzbusiness.fr

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages