A lire aussi

18-09-2017 15:14

Harvey, Irma, Jose.. : L’assurance secouée et de plein fouet

Les ouragans Irma et Harvey pourraient coûter plusieurs centaines de milliards de dollars, selon…
Rejoignez nous sur :
Sport

Ayant accumulé un retard de 13 points en championnat sur la troisième marche du podium occupée par l’OGC Nice, l’Olympique Lyonnais (OL) compte néanmoins un match en retard. Le club rhodanien pourrait réorienter ses priorités en cette seconde partie de saison 2016-17 sur l’Europa League. D’autant que la C3 présente désormais un intérêt sportif et financier non-négligeable. «On va inscrire en lettres d’or cet objectif de l’Europa League en sachant que le vainqueur se qualifiera pour la Ligue des Champions […] L’Europa League est une compétition qui peut nous permettre d’écrire une histoire et de jouer souvent au Parc OL». En quelques mots, Jean-Michel Aulas a clairement redéfini les objectifs de l’OL pour la fin de la saison 2016-17. Alors que le club rhodanien dispute face à l’AZ Alkmaar, les 16emes de finale, le président lyonnais souhaite que son club aille le plus loin possible dans cette compétition. L’enjeu est important pour l’OL. Ayant pour objectif de se qualifier chaque année pour la Champions League, la voie la plus facile pour y accéder, lors de la prochaine édition, pourrait désormais être l’Europa League.

En effet, le vainqueur de la compétition est, depuis la saison dernière, directement qualifié pour la phase de poules de la prochaine C1. Or, en championnat, l’Olympique lyonnais a visiblement déjà fait une croix sur l’une des deux premières places permettant d’accéder directement à la Champions League. Et l’OL se trouve pour le moment à 13 points de l’OGC Nice, actuel 3e de L1, place qualificative pour le 3e tour préliminaire de la C1. Alors qu’une victoire en Europa League permettrait donc à l’OL d’atteindre son objectif ultime en cet exercice 2016-17, c’est-à-dire d’obtenir une qualification pour la prochaine édition de la C1 et d’encaisser, au minimum pour le prochain exercice, 40 millions d’euros de revenus européens. Un bon parcours en C3 pourrait générer également un impact financier très positif sur son bilan comptable en cours. En effet, si l’OL venait à atteindre la finale, le club rhodanien devrait alors percevoir un chèque supérieur à 7 millions d’euros. Un montant qui s’ajouterait aux revenus perçus en Champions League et qui ne tiendrait pas compte de la part marketpool réservée à l’OL pour ses rencontres de C3. L’enveloppe dépassera même la barre des 10 millions d’euros en cas de victoire finale.

Enfin, comme l’a signalé Jean-Michel Aulas, l’OL pourrait être amené à disputer quatre rencontres supplémentaires au Parc OL, en cas de qualification pour les demi-finales de la compétition. Cela permettrait alors à l’Olympique lyonnais d’optimiser l’exploitation de son stade et d’augmenter de façon non-négligeable ses revenus de billetterie. Une augmentation qui serait d’autant plus significative qu’à partir de cette année, les clubs finalistes récupèrent une partie de la recette de billetterie générée lors de la finale.

Lors du premier trimestre de l’exercice 2016-17, l’OL a encaissé 1,4 M€ de revenus de billetterie en provenance de la C1, alors que le club avait seulement reçu le Dinamo Zagreb durant cette période. Ainsi, en cas de victoire finale en C3, l’OL pourrait générer des revenus additionnels de l’ordre de 15 millions d’euros. Néanmoins, le club rhodanien devra éviter dans un premier temps de tomber dans le piège tendu par le club néerlandais de l’AZ lors des 16es de finale. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages