A lire aussi

19-10-2017 11:07

Un forum parlementaire sur le climat à Ouarzazate en prévision de la COP23 !

Les participants à la rencontre parlementaire internationale sur le commerce et l’investissement…
Rejoignez nous sur :
Sport

La saison dernière, la petite équipe de Leicester sortait de l’anonymat en marchant sur le Big Four anglais pour remporter un titre de Premier League. Claudio Ranieri, qui n'avait, jusque-là, rien remporté de sa carrière a été sacré roi du football en Angleterre et a été élu meilleur entraîneur, titre décerné par la FIFA. Grâce à des Jamie Vardy, Riyad Mahrez ou encore N'golo Kanté au sommet de leur art, Leicester a fait des miracles au King Power Stadium. Mais depuis le début de l’année, la logique a repris ses droits et les Foxes redeviennent des joueurs qui peinent à gagner des matchs au point que le club est menacé de relégation.

Le vendredi, la décision de licenciement de Ranieri est tombée comme un couperet. Aiyawatt Srivaddhanaprabha, vice-président de Leicester, a annoncé le licenciement du technicien italien sur le site du club: «Cela a été la décision la plus difficile que l'on ait eue a prendre lors de ces sept dernières années et depuis que King Power a racheté Leicester City. Mais nous avons le devoir de mettre les intérêts à long terme du club au-dessus de tout sentiment de sentiment personnel, aussi important soit-il (...)».

Ce dimanche matin, la presse anglaise a annoncé plusieurs candidats au poste dont Nigel Pearson, ancien coach de Leicester, Guus Hiddink ainsi que Roberto Mancini. Affaire à suivre.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages