A lire aussi

15-07-2019 12:04

Les Marocains peu confiants en l’avenir

Les Marocains ne s’attendent pas à une amélioration de leur situation économique au cours des mois…
Rejoignez nous sur :

Les exportations de tracteurs, machines d’exploitation et équipements italiens au Maroc ont enregistré une croissance de 51% en 2017 par rapport à 2016. En 2018, les exportations s’élevaient à 43,5 millions d’euros, un chiffre qui s’aligne parfaitement sur le résultat de l’année précédente.

4e client du Maroc, l’Italie est également présente au SIAM à Meknès. Il va sans dire que les exportations de machines italiennes au Maroc sont en augmentation. À cet égard, la valeur des exportations a atteint plus de 43 millions d’euros en 2018. De ce fait, la sixième édition du Salon international des machines, installations et technologies pour la filière agricole (Agrilevante), qui se tiendra à Bari du 10 au 13 octobre 2019, a été présentée, mercredi, en marge de cette 14e édition du SIAM. C’est parmi les nouveautés du salon, un événement destiné aux opérateurs agricoles de toute la région méditerranéenne, qui accueille donc de nombreux opérateurs marocains.

En effet, avec le développement de l’agriculture marocaine, la mécanisation représente l’outil fondamental de toute stratégie de développement, d’où la satisfaction des besoins des agriculteurs marocains dans ce domaine. En chiffres, les exportations de tracteurs, machines d’exploitation et équipements italiens au Maroc, qui avaient enregistré une baisse significative en 2016, ont en effet repris une croissance importante en 2017 avec 51% par rapport à 2016 pour une valeur totale de 45 millions d’euros, dont 18.500 concernaient des tracteurs et 26.500 d’autres types de machines selon les données de l’office statistique italien ISTAT. Ces chiffres indiquent aussi qu’en 2018, les exportations de machines italiennes vers le Maroc s’élevaient à 43,5 millions d’euros, un chiffre qui s’aligne parfaitement sur le résultat de l’année précédente. Cette édition est consacrée aussi à la zootechnie avec la présentation de 500 têtes de bétail sélectionnées ; des bovins, chevaux, moutons et chèvres.

«Le fait de présenter le Salon Agrilevante est important pour les professionnels marocains car il est caractérisé par sa spécialisation dans les cultures typiques de la région méditerranéenne et par la vocation du Maroc en tant que pays agricole et sa propension à l’innovation technologique dans le secteur primaire», explique lors de la conférence de présentation, Marco Acerbi, directeur du bureau des événements de FederUnacoma (la Fédération des constructeurs italiens de machines agricoles, organisatrice de l’événement). Avant d’ajouter que «la mécanisation agricole représente l’outil de base pour l’amélioration des rendements agricoles car nous pouvons aujourd’hui offrir des systèmes très avancés pour l’irrigation et le travail du sol», indique-t-il.

Lors de la précédente édition d’Agrilevante en octobre 2017, 230 opérateurs économiques et entrepreneurs marocains étaient présents et pour la prochaine édition, on prévoit une augmentation de cette participation grâce à l’amélioration de l’offre dans le secteur zootechnique, avec une exposition de 500 têtes de races sélectionnées de bovins, chevaux, moutons et chèvres qui enrichira la section consacrée aux machines et systèmes pour l’élevage et qui complétera les expositions dédiées aux filières des céréales, des fruits et légumes, du vin, des olives et de la bioénergie. Les chiffres de l’édition 2017 à laquelle ont participé 330 exposants, 70.700 visiteurs et 3.200 opérateurs étrangers provenant de 30 pays, confirment que l’événement de Bari est devenu le point de référence pour les opérateurs agricoles d’Europe méridionale, d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient, des Balkans mais également de l’Afrique subsaharienne.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages