A lire aussi

12-12-2019 11:48

YouTube interdit les attaques personnelles et le harcèlement

La plateforme de vidéos en ligne a été critiquée pour son laxisme en terme de diffusion de…
Rejoignez nous sur :

 

Le Secrétariat d’État chargé du Développement durable exhorte les représentations régionales du ministère à se mobiliser pour réussir la campagne #EidMoubarakNadif dans sa troisième édition. L’accent a été mis cette année sur la bonne gestion et la collecte des peaux du sacrifice pour assurer leur valorisation. Le Maroc essuie chaque année des pertes en peaux de plus de 70 MDH. Seuls 15% d’entre elles sont valorisées.

Sous le slogan #EidMoubarakNadif, le Secrétariat d’État chargé du Développement durable a lancé, fin juillet dernier, la 3e édition de la campagne de propreté et de protection de l’environnement à l’occasion de Aïd Al Adha. À cette occasion, et afin d’appuyer la campagne à l’échelle régionale, la secrétaire d’État a adressé une circulaire aux directeurs régionaux de l’environnement et du développement durable, les incitant à adopter des actions de proximité avec les citoyens à travers l’organisation de caravanes vertes de sensibilisation à la collecte des déchets de l’aïd et à la protection et la préservation de l’environnement, et ce en coordination avec les autorités locales et la société civile. 

Dans ce sillage, la circulaire El Ouafi insiste sur le suivi des actions de collecte des peaux du sacrifice pour assurer leur valorisation, et ce conformément aux conditions sanitaires et environnementales. Cette action est programmée dans sept villes pilotes à savoir Béni Mellal, Berrechid, El Jadida, Rabat, Marrakech, Fès et Casablanca, en étroite collaboration avec les partenaires clés, en l’occurrence les collectivités territoriales, les autorités locales, la Fédération des industries du cuir (FEDIC) ainsi que les sociétés délégataires de collecte des déchets.

Cette année, la campagne se penche pour la première fois sur la préservation des peaux des sacrifices pendant le dépouillement. L’autorité de tutelle recommande ainsi aux citoyens de garder la peau intacte, la saler et la garder dans un endroit bien aéré. Des gestes simples, mais de grande importance pour préserver la peau afin de pouvoir la récupérer en bon état à des fins de valorisation en industrie artisanale du cuir. Il faut dire que les pertes annuelles du Maroc en peaux sont colossales. Elles sont estimées à 70 MDH, et seulement 15% des peaux de l’aïd sont valorisées. Le reste des peaux se retrouve jeté, constituant une menace pour le milieu environnemental, surtout en cette période de grande chaleur. Cette campagne vient conforter les actions du secrétariat d’État dans l’opérationnalisation de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) d’une part, et celui de la régionalisation avancée de l’autre, à travers, entre autres, la préparation des plans régionaux de développement durable. Ces derniers viennent compléter les plans de développement locaux afin d’assurer le développement durable des territoires à différentes échelles.

Pour rappel, la campagne vise à sensibiliser les citoyens à la nécessité d’assurer la propreté des milieux et des espaces à travers le nettoyage des lieux d’abattage et la bonne gestion des déchets organiques liquides et solides et leur conditionnement dans des sacs fermés, tout en évitant les rejets dans les réseaux d’assainissement. Une procédure qui permettra de garantir une collecte de ces déchets particuliers dans les meilleures conditions possibles. La secrétaire d’État appelle ainsi la population à se mobiliser pour garantir la réussite de cette campagne nationale.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages