A lire aussi

22-08-2019 19:45

Jeux africains. Les athlètes en quête d’un ticket pour les JO de Tokyo

Le Maroc accueille la 12e édition des Jeux africains du 19 au 31 août. Zoom sur une rencontre…
Rejoignez nous sur :

La Fondation internationale qatarie pour les réserves naturelles et fauniques a livré, ce mardi, trois projets sociaux au niveau des communes de Zag et Al Mahbas. D’autres projets sont programmés, notamment le stade, le barrage Fask et l’hôpital militaire.

La Fondation internationale qatarie pour les réserves naturelles et fauniques (The International Foundation for Natural and Wildlife Preserves) continue son appui social en faveur des populations avoisinant les réserves qu’elle gère au niveau de la région Guelmim-Oued Noun. À cet égard, la fondation a officiellement livré, ce mardi, trois projets à caractère social dans les communes de Zag et Al Mahbas. Il s’agit, dans la première, d’une piscine, ainsi qu’une mosquée et 8 maisons pour les populations défavorisées du douar de Bir 6 relevant de la localité Al Mahbas, en partenariat avec la commune éponyme et l’association Initiatives féminines pour le développement, la solidarité et l’action sociale.

D’autres projets suivront
Dans une allocution prononcée au nom de Abdellah Ben Abdelaziz Al Atiya, président du Conseil d’administration de la Fondation internationale qatarie pour les réserves naturelles et fauniques, «d’autres projets sont programmés dans cette zone, en l’occurrence le stade municipal de Zag, déjà construit mais attendant la réalisation de l’opération d’engazonnement, ainsi que 16 nouvelles maisons dont la construction nécessitera 7 mois dans le douar précité. Les activités économiques dominantes dans notre localité frontière sont le pâturage et l’élevage, d’où la nécessité de développer d’autres créneaux afin d’assurer les conditions sociales de stabilité de notre population», souligne Mahmoud Abidar, président de la commune d’Al Mahbas, qui a appuyé les actions sociales menées jusqu’à présent par la fondation internationale qatarie. À cela s’ajoute le projet de construction du barrage Fask. Son coût global est de 1,5 MMDH, et les travaux s’étaleront sur 48 mois. D’une capacité de retenue de 79 millions de m3, ce barrage sera situé à 40 km à l’Est de la ville de Guelmim. Il permettra la régularisation de 19 millions de mètres cube d’eau à travers l’approvisionnement en eau potable de cette ville et des centres environnants, ainsi que la recharge de la nappe phréatique en plus de la protection la région contre les risques d’inondations. Pour rappel, une convention a déjà été paraphée entre le Maroc et le Qatar pour la réalisation de ce barrage au niveau de l’Oued Sayad, situé à Guelmim. Un autre don a été octroyé dans le cadre d’une autre convention entre l’ONEE branche eau, l’Intérieur et l’ambassade du Qatar pour l’alimentation en eau potable de 11 douars de la commune Plage blanche à travers la réalisation d’une station de pompage, la pose d’une adduction d’eau, la construction d’un réservoir, la réalisation du réseau de distribution et l’installation des branchements individuels.

Zag : Un hôpital militaire dans le pipe
D’autres projets sont prévus par cette fondation. Il s’agit de la réalisation de la mosquée Badr dans la commune d’Assa et le financement des travaux d’aménagement de la route menant à la Plage blanche, en plus de la maintenance de la route reliant Zag à Al Mahbas. D’autres encore ont été approuvés, devant être réalisés dans cette zone, notamment un hôpital militaire dans la commune de Zag, tandis que certains sont en cours d’examen par le top management de la fondation, en l’occurrence la réalisation d’une école communautaire à Al Mahbas. «L’hôpital militaire fournira ses prestations médicales aux populations des communes et renforcera l’offre hospitalière dans cette région qui connaît un déficit», explique Mahmoud Abidar, président de la commune d’Al Mahbas. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages