A lire aussi

25-06-2019 10:13

El Otmani annonce un nouveau mécanisme de financement

"Le gouvernement envisage d'adopter un nouveau mécanisme pour financer les projets d'investissement…
Rejoignez nous sur :

Les plafonds de captures de poulpe attribuées dans 17 circonscriptions maritimes situées au nord de Sidi L’Ghazi sont fixés à 1.655 tonnes durant la période allant du 16 au 30 juin.

La reprise de la pêche au poulpe, au titre de la saison estivale, vient d’être lancée par le Département de la pêche au nord de Sidi L’Ghazi (nord de Boujdour) en attendant le démarrage de l’activité dans les zones situées au sud. Selon la décision ministérielle n°6/19 du 4 juin courant fixant les conditions de reprise de la pêche au poulpe, l’activité sera lancée le 16 de ce mois dans les circonscriptions maritimes situées au nord de Sidi L’Ghazi. Les plafonds de captures de poulpes attribuées dans la zone précitée sont fixés à 1.655 tonnes en faveur de 17 circonscriptions maritimes durant la période allant du 16 au 30 juin. Respectivement, c’est la zone de Tan-Tan qui dispose du quota le plus élevé à hauteur de 200 tonnes. Quant aux circonscriptions de Safiet d’Agadir, elles détiennent 180 tonnes pour chacune alors qu’Essaouira dispose de 150 tonnes, Al Hoceïma (110 T), Tarfaya et Lâayoune (100 T pour chacune).

S’agissant de Larache, M’Diq, Tanger, El Jadida, Kénitra, Casablanca, Sidi Ifni et Tanger, le plafond varie entre 90 à 50 tonnes en fonction de chaque zone. Pour le reste, notamment Jebha, le plafond a été fixé à 30 tonnes alors que pour Mohammédia, elle est de 5 tonnes. Cependant, le chalutage est interdit en permanence à l’intérieur de deux polygones (A et B) délimités par les coordonnées mentionnées dans la décision ministérielle publiée le 4 juin 2019. Selon l’article 3 de ladite décision, c’est la commission locale regroupant les délégations de pêche maritime, l’Office national des pêches (ONP) et les entités professionnelles qui répartira le plafond de captures de poulpes entre les segments côtier et artisanal dans les sites et ports de pêche relevant de chaque circonscription maritime selon la clé établie sur la base des données d’exploitation, d’efforts de pêche et aussi par marée et type d’unité (chalutier et barque). À l’instar de la décision ayant fixé les conditions de la reprise de l’activité de la pêche au poulpe pour la saison d’hiver 2019, les dispositions générales de la décision relative à la période estivale a interdit l’utilisation du chalut de fond à grande ouverture verticale «GOV» dont la taille des éléments constitutifs du bourrelet, en l’occurrence les rondelles de caoutchouc, qui dépassent 160 mm. Il va sans dire que l’introduction de tous nouveaux gréements, modifications ou amélioration aux chaluts classiques ne peut se faire selon la décision qu’après avis et accords préalables de l’administration, notamment le département de la Pêche à travers ses directions et délégations.

De plus, l’utilisation des caisses en bois par les chalutiers côtiers est interdite selon l’article 6 de la même décision alors que pour le segment artisanal, l’utilisation de casiers et nasses appâtés ou tout autre matériel non biodégradable portant préjudice à l’environnement marin est interdit. Par ailleurs, l’administration procédera à la suspension immédiate de l’activité de la pêche au poulpe ou à l’amendement des dispositions de cette décision dans le cas d’apparition de juvéniles dans les captures ou d’autres indicateurs biologiques montrant l’exposition du stock au risque.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages