A lire aussi

21-05-2019 09:01

L'enseignement supérieur passe au mode grève

Dans l'enseignement, l'année est décidément loin de finir sur une note d'apaisement. Cette fois, ce…
Rejoignez nous sur :

Le marché de gros au poisson d’Inzegane totalement achevé et équipé depuis plus deux ans n’est toujours pas opérationnel. Cela constitue un manque à gagner pour l’ONP et la commune d’Inzegane puisque les recettes sont partagées à hauteur de 50% pour chaque entité précitée.

Annoncée pour l’année 2018, la mise en exploitation du marché de gros au poisson d’Inzegane, dont la réalisation a nécessité un investissement de 58,4 MDH, tarde à se concrétiser. Et depuis plus de deux années, la région Souss-Massa, qui ne dispose pas jusqu’à présent de marché de gros au poisson attend toujours l’inauguration de ce projet, comme l’a bien promis l’Office national des pêches (ONP) qui est le maître d’ouvrage du ce marché de gros. Cette situation a été déjà évoquée lors de la dernière édition du salon Halieutis qui s’est tenue à Agadir, mais sans apporter aucune réponse concrète expliquant les facteurs du retard d’ouverture de ce site. Il va sans dire que l’appel d’offre ouvert n°59/2015 afférent aux travaux de construction de ce projet a été adjugé, en septembre 2015 par l’ONP en lot unique. Après la notification de l’ordre de service du marché, le délai d’exécution de l’ensemble des travaux relatifs au marché ont nécessité plus de 15 mois, autrement dit, au cours de l’année 2017, les travaux au sein du marché de gros au poisson d’Inzegane ont été déjà achevés.

Hors oeuvre, «la superficie sur laquelle a été construite cette plateforme commerciale dans la commune d’Inzegane couvre 5.375 m². C’est la commune qui a mobilisé ce foncier pour la réalisation de ce projet», explique Ahmed Aderak, président du conseil communal d’Inzegane.

Cela étant, cette situation qui dure depuis plus de deux ans constitue un manque à gagner pour l’ONP et la Commune urbaine d’Inzegane puisque les recettes sont partagés entre ces deux parties à hauteur de 50%. Aujourd’hui, l’ONP dispose actuellement de 10 marchés de gros au poisson, construits au niveau des villes de Casablanca, Rabat, Marrakech, Beni Mellal, Meknès, Taza, Oujda,Tanger, Tétouan et Inezgane qui devait entrer en service en 2018. Ce projet comprend une aire de vente sous forme de halle au poisson occupant la partie centrale du site. Elle est dotée de nombreuses commodités, dont une chambre froide, un poste de transformation, un bureau vétérinaire, un quai découvert et un local technique, en plus d’un bloc administratif sur deux étages. S’ajoutent à cela une cafétéria, des sanitaires et des guérites, un groupe électrogène, une fabrique de glace, ainsi que des aménagements extérieurs.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages