A lire aussi

20-08-2019 10:15

L’Istiqlal vise à mettre fin à la rente partisane via un projet de loi

Le projet propose le concours comme condition principale pour déterminer la compétence au lieu des…
Rejoignez nous sur :

Ils sont près de 100 patrons d’organismes de transport public à avoir fait le déplacement pour prendre part à cette rencontre, organisée par le ministère de l’Intérieur et Casa Transport, et qui se tient pour la première fois en Afrique.

Depuis le début de la semaine, Casablanca abrite les travaux de l’Union internationale du transport public (UITP), notamment son Conseil exécutif, la 106e réunion de son Comité international sur le bus, et à partir d’aujourd’hui jeudi 11 avril, son Conseil d’administration. L’événement, qui se tient en présence d’une centaine de participants de l’UITP, venus des quatre coins du monde (99 pays), est une première en Afrique. Il est organisé par le ministère de l’Intérieur en partenariat avec Casa Transport, SDL chargée du transport public dans la capitale économique. Deux institutions publiques envers lesquelles Pere Calvet, président de l’UITP n’a pas tari d’éloges.

Soulignant la vision et la détermination des autorités du royaume du Maroc d’offrir à ses citoyens des transports publics adaptés à leurs besoins, Calvet, qui est également directeur général de Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya en Espagne, a notamment déclaré que «le Maroc a toujours été un modèle dans la région pour ce qui est de la mobilité urbaine durable. Riche d’une vraie tradition de transport public, le Maroc a su développer et matérialiser une décentralisation de son réseau de transport, notamment par la mise en place du Fonds d’appui à la Restructuration des Transports et surtout au bénéfice des usagers». Poursuivant son propos où il a rappelé les objectifs des réunions prévues, le président de l’UITP a également souligné que les participants auront aussi l’opportunité de «s’inspirer aussi des succès locaux, car, lors de cette semaine, les transports publics marocains et particulièrement ceux de Casablanca sont au coeur des discussions du transport public mondial».

En effet, depuis lundi dernier, la rencontre a été ponctuée de plusieurs réunions d’échanges de bonnes pratiques sur d’importants sujets tels que les nouvelles tendances de la mobilité urbaine durable et les enjeux auxquels les acteurs du secteur font face. Et CasaTransport en a profité pour présenter ses projets, notamment ses Bus à haut niveau de service (BHNS) qu’elle entend lancer dans la ville à partir de 2022. Ce projet a été notamment présenté lors de la réunion du 106ème comité bus de l’UITP, tenu mardi sous la présidence de Renée Amilcar, présidente du comité bus de l’UITP et Directrice exécutive Bus pour la Société de Transport de Montréal (Canada).

En plus de cette présentation, le comité a abordé des thèmes touchant directement les besoins locaux en matière de mobilité, tels que l’optimisation de l’exploitation des bus électriques, le coût global d’un système de bus électrique (TCO), la planification de l’infrastructure de recharge des lignes de bus électrique, la différence entre BRT et les systèmes de BHNS et la sécurité incendie des bus. À signaler que le dernier sujet évoqué a particulièrement retenu l’attention des membres du Comité.

En effet, l’Association internationale des services d’Incendie et de secours (CTIF) basée en Belgique était invitée par le Comité Bus de l’UITP pour présenter la norme ISO 17840. Une norme qui défi nit les labels, le format et le contenu de la fiche de secours dans les autobus à nouvelles énergies. Les discussions et échanges sur cette norme étaient tellement intéressants qu’ils ont été conclus par la signature d’un protocole d’entente entre l’UITP et CTI. Ce partenariat vise notamment à mettre en place au niveau international, différents mécanismes de promotion et d’utilisation de la norme ISO 17840. Rappelons que l’Union internationale des transports publics (UITP) est le seul réseau mondial réunissant tous les acteurs du transport public et tous les modes de transport durables. Créée en 1845, elle regroupe 1600 compagnies de 99 pays.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages