A lire aussi

21-05-2019 00:03

La réponse de Huawei à Google

Le leader mondial dans le domaine de la 5G Huawei a réagi, lundi, après la décision du département…
Rejoignez nous sur :

Le Centre régional du tourisme (CRT) de la région Fès-Meknès a organisé, du 1er au 3 mars, les Media Influence Days, grosse opération séduction qui a permis à une centaine de journalistes et influenceurs sociaux de découvrir la destination. Ce plan d'action a été doté d’une enveloppe de 24,5 MDH au titre de l'année 2019.

Un plan Marshall, ou presque. Le Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès-Meknès prépare un plan de promotion de la destination. Baptisé «Plan Moulay Driss», ce dernier vise à instaurer une stratégie à long terme pour renforcer les infrastructures touristiques dans la région, améliorer son attractivité et promouvoir la destination à l’échelle nationale. C’est ce qui a été dévoilé lors des Media Influence Days, qui ont eulieu du 1er au 3 mars 2019 dans la région Fès-Meknès. Organisée par le CRT, cette rencontre a permis à une centaine de journalistes TV, radio, mais aussi des blogueurs et des influenceurs, de découvrir les différentes réalisations en matière de protection des patrimoines matériel et immatériel de l’ancienne médina, ainsi que les potentialités et projets touristiques de la région. Accompagnés de Saïd Zniber, wali de la région, Fouad Serrhini, DG de l'ADER, Aziz Lebbar, président du CRT, et d'autres professionnels du tourisme, les journalistes ont visité les sites touristiques de la cité idrisside, les infrastructures d’hébergement et d’accueil, la nouvelle station thermo-médicale de Moulay Yaâkoub, le Golf royal de Fès et les arts culturels, artisanaux et culinaires de la région. Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre du Tourisme Mohamed Sajid a appelé l'ensemble des acteurs du secteur touristique et des composantes de la société «à investir pour que le patrimoine immense de Fès et sa région puisse aider à faire décoller cette ville millénaire et faire en sorte que ce passé contribue à construire le futur des nouvelles générations». Selon lui, «Fès devrait être notre première destination nationale car cette cité symbole, chargée d’histoire, qui porte notre civilisation et notre culture, n’a pas d’égale au Maroc en termes de patrimoine et de culture».

Un plan d’action pour 2019
Pour y parvenir, les membres du CRT de la région ont mis en place un ambitieux plan d’action doté d’une enveloppe de près de 24,5 MDH. Celui-ci est toujours en attente d’approbation par l’ONMT. Les principales rubriques de ce plan d’action sont destinées aux outils de promotion, aux manifestations et festivals, aux éducateurs et voyages de presse, ainsi qu’à des séminaires culturels et gastronomiques. Les membres du CRT comptent également mettre en place trois kiosques d’information touristique et organiser des week-end gastronomiques en Espagne, aux USA, en Belgique et au Sénégal. Le CRT Fès Cup serait également de retour. Ce n'est pas tout, puisque le CRT a aussi pour ambition d'élargir le parc hôtelier de Fès, avec une capacité litière plus importante. À cela s'ajoutent un palais des congrès de plus de 3.000 places ainsi que la mise en place d'une zone touristique attractive. Il entend aussi renforcer la formation pour permettre aux professionnels d'adopter les normes internationales.

Donner à Fès la place qu’elle mérite
La médina de Fès, classée depuis une quarantaine d’années sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, a connu d’importants travaux de restauration de monuments séculaires et de lieux emblématiques dont les remparts et les murailles, les anciennes médersas, les mosquées, les fondouks, les souks, les bains maures, les tanneries et les lieux de culte, dont ceux du judaïsme. Une impulsion royale a été donnée à cette ville, chose qui se matérialise, entre autres, par le lancement de programmes de mise à niveau de la médina. Un programme complémentaire pour la valorisation de ce patrimoine a vu le jour, assorti d'une enveloppe de 583 MDH. Un dispositif qui vient enrichir les programmes précédents, portant sur la restauration de 27 monuments historiques, achevés en 2016. À cela s'ajoutent l'aménagement de huit parkings autour de la médina de Fès d'une capacité de 3.600 places, la réfection de la voirie, l'amélioration du paysage urbain, l'adressage de la médina et la mise en place d'un dispositif d'information touristique. Des exposés-débats ont été programmés pour informer le groupe de journalistes des actions et projets du Conseil régional du tourisme de Fès-Meknès, du Centre régional d’investissement de Fès-Meknès, de l’ADER-Fès et d’Air Arabia, qui a ouvert plusieurs lignes aériennes entre Fès et des villes européennes afin de booster le tourisme dans la région. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages