A lire aussi

11-03-2019 11:43

Lesieur Cristal. Le titre à conserver dans les portefeuilles

CFG Research recommande de conserver le titre Lesieur Cristal dans le portefeuille malgré le…
Rejoignez nous sur :

La coopération maroco-indienne pour le développement des légumineuses alimentaires s’est concrétisée dernièrement par le lancement d’un centre de valorisation des légumineuses. Pour ce début de l’année 2019, la superficie emblavée en légumineuses alimentaires au niveau de la région a atteint 98.295 hectares.

Pour une meilleure valorisation des légumineuses de la région de Fès-Meknès et afin de contribuer à la satisfaction des besoins des agriculteurs en semences de qualité, le Groupement d’intérêt économique (GIE) Walili, avec le soutien du Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Meknès, a lancé ses activités de production de semences fermières des légumineuses alimentaires dans la région. À cet effet, le groupement professionnel agricole Walili a été encadré par les chercheurs du CRRA Meknès via la plateforme d’innovation pour l’amélioration des légumineuses alimentaires au niveau de la zone Saïs-Taounate dans le cadre du projet « Initiative maroco-indienne pour le développement des légumineuses alimentaires (IMILA) ». Les espèces des légumineuses alimentaires retenues sont la fève, le pois-chiche, la lentille et le pois. Le projet adopte la démarche «plateforme d’innovation» pour atteindre les objectifs fixés. Cette dernière qui est basée sur la coalition des acteurs a récemment gagné du terrain en tant que mécanisme visant à stimuler et à soutenir la collaboration multipartite dans la recherche agricole orientée vers le développement.

«L’assistance technique de la recherche agronomique a couvert la chaine des valeurs des légumineuses alimentaires depuis la conduite technique jusqu’à la commercialisation et la valorisation de ces denrées notamment par la mise à disposition de l’équipement nécessaire pour assurer le conditionnement et le traitement des semences fermières», note Khalid Daoui, chercheur au CRRA Meknès et coordinateur de la Plateforme d’innovation pour le développement des légumineuses alimentaires Saïss-Taounate.

Actuellement, le GIE Walili compte huit coopératives et la superficie couverte en légumineuses alimentaires au niveau de Moulay Driss Zerhoune est d’environ 7000 ha avec une production totale d’environ 112.400 quintaux(qx). La machine de conditionnement mise à la disposition du GIE par le projet IMILA est d’une capacité de traitement de 1 tonne/heure. Par ailleurs, dans le cadre de la même plateforme d’innovation, la coopérative féminine Rizk Allah relevant de la commune de Ras El Ouad (Tissa) est également encadrée pour la fabrication et la commercialisation de préparations culinaires à base de légumineuses alimentaires (conserves, couscous, gâteaux, etc…).

La fève domine
Selon les données de la direction régionale de l'agriculture Fès-Meknès, la superficie emblavée en légumineuses alimentaires au niveau de la région au titre de la campagne agricole 2018-2019, a atteint 98.295 hectares, à la date du au 9 janvier. Dans les détails du rapport sur l’état d’avancement de la campagne agricole, on trouve que c’est la fève est la légumineuse qui s’accapare de la superficie la plus importante avec 68.400 ha, suivie du petit pois (12.595 ha), le pois-chiche d’hiver (4.000 ha) et les lentilles (2.800). Pour la superficie restante (10.500 ha), elle est répartie entre d’autres variétés de légumineuses alimentaires. Dans son rapport, la DRA a fait également état des réalisations en cultures fourragères estimées, à plus de 86.000 ha dont une superficie bour de plus de 81.000 ha. Il faut noter que les agriculteurs de la région sont plutôt optimistes concernant la campagne agricole 2018-2019, au regard des importantes précipitations qui se sont abattues sur la région et qui ont porté le cumul pluviométrique moyen à 275,81 mm (au 9 janvier), soit une hausse de plus de 69% par rapport à la campagne précédente. Selon les dernières statistiques du ministère, la filière dispose d’une superficie moyenne de 400.000 ha, soit environ 6% de la surface agricole utile (SAU). La superficie est concentrée principalement (90%) dans les zones pluviales favorables et intermédiaires (Saïss- Prérif, Gharb et Chaouia). S’agissant de la production moyenne, elle est de 3,2 millions de qx, soit 8 qx/ha de rendement moyen. Pour les importations, elles sont de 158.000 qx (52% pour la lentille, 26% pour le haricot ) et proviennent principalement du Canada, de l’Égypte, de l’Inde et l'Union européenne. Quant aux exportations, elles atteignent 53.000 qx (88% pour le pois chiche et 8% pour la lentille) et sont destinées à la Tunisie, l’Algérie, la Turquie et l'Égypte. La consommation des légumineuses reste toujours faible puisque les Marocains n'en consomment que 8 kg/an. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages