A lire aussi

25-06-2019 11:49

Pascal Naudin : “La transformation digitale est en marche”

Pascal Naudin. Directeur B2B de Kaspersky en Afrique du Nord Présente au salon Digicloud à…
Rejoignez nous sur :

Des experts dans le domaine de l’alphabétisation, des représentants du ministère de l’Éducation, d’universités et de l’UNESCO, se réunissent du 3 au 7 décembre à Fès pour valider les derniers dispositifs avant le lancement du programme RAMAA II. Dans ce cadre, les responsables de l’USMBA de Fès ont pris l’initiative d’abriter le premier observatoire de l’apprentissage et d’organiser un congrès international dédié à l’alphabétisation.

La ville de Fès accueille du 3 au 7 décembre la dernière rencontre scientifique avant le lancement effectif du programme «Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation» (RAMAA II). Cette rencontre est organisée par l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, en partenariat avec l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), l’Agence universitaire de la francophonie, l’Institut francophone pour l’éducation et la formation et le bureau de l’UNESCO de Rabat. Lors de ces cinq jours d’études, les participants vont se pencher sur l’évaluation de l’impact des programmes d’alphabétisation qui se déroule en partenariat avec 12 pays africains. Dans ce cadre, les participants vont contribuer à plusieurs ateliers techniques et managériaux pour discuter des outils de sondage de collecte d’information, et également pour permettre de tirer des indicateurs qui vont aider les décideurs à prendre des mesures et des actions pour améliorer la qualité des programmes d’alphabétisation.

«Cette étape est considérée comme cruciale puisqu’elle va donner le feu vert au lancement de la véritable étude d’impact des programmes l’alphabétisation, il s’agit de la dernière phase avant de passer à l’action et d'évaluer l’impact des mesures prises dans l’alphabétisation», explique Abdessamih Mahmoud, directeur de l’agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA).

Dans le cadre de cette rencontre et pour mieux concrétiser les actions autour de l’analphabétisme, les responsables de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès (USMBA) ont pris l’initiative pour abriter le premier observatoire de l’apprentissage au Maroc . Ils ont également décidé d’organiser un congrès international dédié à l’alphabétisation. Lors de la journée d’ouverture de cette rencontre, les participants ont mis le point sur les défis liés à l’analphabétisme massif des jeunes et des adultes hors système scolaire, qui constitue, notamment en Afrique subsaharienne, une entrave majeure au développement durable, à la paix et à la cohésion sociale. Cela dit, il faut noter que l’opacité et le manque de visibilité liés à l’absence de données fiables représentent une des faiblesses essentielles de la politique publique en matière de suivi et d’évaluation du sous-secteur. Pour remédier à cette problématique, la RAMAA constitue la première génération de «recherche-action» dans le domaine de la mesure de l’alphabétisme. Elle a été initiée et lancée par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) en vue de combler une grande lacune en matière de données fiables et exploitables dans le domaine de l’alphabétisation et l’éducation non formelle. Les résultats de la RAMAA permettront non seulement d’améliorer continuellement la qualité de l’offre d’alphabétisation des jeunes et des adultes hors système scolaire, mais ils seront aussi des catalyseurs pour construire un plaidoyer factuel.

«La RAMAA aura, en outre, un impact positif sur le renforcement des capacités nationales, au sens de l’appropriation et de la pérennisation, et ouvrira par ailleurs des champs pour la recherche scientifique appliquée», note-on auprès des initiateurs du projet. Pour cette deuxième phase, la recherche-action RAMAA II s’est donnée pour but d’accompagner les douze pays d’Afrique pour qu’ils consolident les acquis de la première phase et s’orientent notamment vers des standards de qualité reposant sur des principes scientifiques avérés et établis «Cette rencontre scientifique internationale se déclinera en ateliers techniques pour la validation du cadre d’évaluation et de la base de sondage du RAMAA. En effet, ces ateliers ont pour objectifs de valider le cadre d’évaluation et d’échanger sur les directives relatives au développement des items, de valider les bases de sondage des pays, de procéder à un bilan des stratégies de renforcement des capacités nationales et de discuter du partenariat avec l’ANLCA et USMBA de Fès», précise Radouane Mrabet, président de l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages