A lire aussi

19-11-2018 16:45

La princesse Astrid présidera une mission d'affaires au Maroc

La princesse Astrid, représentante du roi des Belges, présidera une importante délégation…
Rejoignez nous sur :

Le chantier est en phase de démarrage, avec le lancement des terrassements et la réalisation des accès routiers. Cela permettra de relier les zones d’ouvrages entre elles, mais aussi à la route nationale N8, qui relie Agadir à Marrakech.

La réalisation de la station de transfert d’énergie par pompage (STEP) de Abdelmoumen, située dans la province de Taroudant, est sur la bonne voie. Les travaux de ce projet, deuxième du genre après la STEP d’Afourer à Tadla-Azilal, ont été lancés en juillet dernier, après l’octroi de l’ordre de service pour commencer les travaux par l’ONEE, maître d’ouvrage du projet.

Concernant la date de mise en service, elle a été fixée au 4 avril 2022, la construction du projet devant s'étaler sur 48 mois. C’est le groupe Vinci Construction, mandataire d’un consortium comprenant également l’entreprise d’électromécanique Andritz Hydro, qui s’est vu attribuer le contrat de réalisation de la STEP avec 1,3 MMDH (218 millions d’euros). Le coût global du projet frôle les 3,8 MMDH.

Le chantier est actuellement en phase de démarrage avec le lancement des terrassements (6 millions de m3) et la réalisation des accès routiers par les équipes de Vinci Construction Grands Projets et de Vinci Construction Terrassement, afin de relier les zones d'ouvrages entre elles, mais aussi à la route nationale N8, qui relie Agadir à Marrakech, où le site se trouve en amont de la retenue existante du barrage Abdelmoumen sur Oued Issen, au niveau des communes rurales de Bigoudine et Argana, relevant de la province de Taroudant.

Dans le détail, les travaux de génie civil réalisés par Vinci Construction incluent le terrassement de deux bassins de stockage d’eau d’un volume de 1,3 Mm3 chacun, le creusement de l’usine de production installée à flanc de colline et enterrée avec deux groupes réversibles, en plus de l’installation de la conduite de transfert sur 3 km, dont 1 km enterré. L’eau stockée dans le bassin en altitude sera libérée via une conduite de transfert (conduite forcée et galeries) de 3 km sur un dénivelé naturel d’environ 550 mètres, vers un bassin situé en aval. Une usine hydroélectrique de 350 MW sera installée entre les deux bassins, le long de la conduite. Cette usine réversible permettra la production d’énergie en mode turbinage, et la remontée de l’eau du bassin aval vers le bassin en altitude en mode pompage, afin de produire de l’énergie renouvelable à la demande. Pour répondre à l’intermittence des moyens de production renouvelables, la STEP Abdelmoumen est conçue pour assurer 6 démarrages/arrêts en turbine et 4 démarrages/arrêts en pompage par jour. Fonctionnant en circuit fermé, la STEP ne consomme pratiquement pas d’eau selon l’ONEE, alors que l’énergie annuelle consommée par le projet est de 800 GWh.

Les routes d’accès seront longues de plus de 20 km. Il va sans dire qu’au-delà d’assurer l’approvisionnement de la région Souss-Massa, dont la demande croîtentre 8 et 9% par an, la STEP permettra le lissage de la courbe de charge et l’optimisation de l’exploitation des moyens de production, de même que le stockage de l’énergie renouvelable solaire et éolienne à travers l’atténuation de son stockage intermittent. Sur le plan de la création d’emplois, le chantier généra 200 postes de travail. Le projet sera aussi marqué par la construction et l’exploitation d’une fabrique d’explosifs à usage civil à hauteur de 60 MDH. Pour rappel, le projet a bénéficié d’un cofinancement de 140 millions d’euros de la part de la Banque européenne d'investissement (BEI), en plus de 60 millions de dollars américains du Fonds des technologies propres (FTP) et de la Banque africaine de développement (BAD). Cette dernière a également mobilisé 134 millions d’euros pour le projet, alors que les fonds propres s'élèvent à 90 MDH. Par ailleurs, l’étude d’impact sur l'environnement et social (EIES) a été actualisée par le groupement Phenixa-Biotope avec le soutien d’une équipe d’experts indépendants. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages