A lire aussi

19-06-2018 08:12

Les supporters marocains croient toujours en la qualification

La ferveur a rejailli à nouveau sur la Place Rouge à deux jours du match décisif pour la suite des…
Rejoignez nous sur :

La réception provisoire de ce projet a été faite mardi dernier. Un délai  de 15 jours a été octroyé à l’entreprise pour entamer les prestations restantes.

Après plusieurs mois de retard pour la livraison du projet d'aménagement de la place Bijaouane, sous forme de parking au niveau de la zone balnéaire (marché 22/2016), la réception provisoire de ce projet a été faite, mardi dernier. «Un délai de 15 jours a été donné à l'entreprise adjudicatrice du marché pour entamer les prestations restantes», note Mohamed Bakiri, 1er vice-président de la commune urbaine d'Agadir. De ce fait, la réception mettra fin à la fermeture de ce parking dont l'ordre de service avait été donné en septembre 2016. En attendant la mise en place d'un nouveau mode d'exploitation et de gestion de ce parking, la commune avait déjà informé l'entreprise adjudicatrice de sa décision de résilier le contrat, avant que la société ne saisisse en référé le tribunal administratif d'Agadir, pour lui permettre de continuer les travaux restants. Requête acceptée par le tribunal administratif de la ville. Dans le détail, «la décision de résilier le contrat avec l'entreprise a été abrogée pour débloquer la situation», affirme Mohamed Belfkih, 7e vice-président de la commune urbaine d'Agadir.

Un arrangement à l'amiable a été conclu avec l'entreprise pour lui permettre d'achever les travaux restants. En effet, plus de 90% des aménagements ont été réalisés selon l'entreprise adjudicatrice du marché, alors qu'il restait 3 articles en cours de réalisation. Mais ce qui a retardé davantage le projet, dont le délai d'exécution a déjà été dépassé depuis le 25 avril de l'an dernier, ce sont les ouvertures provisoires du chantier à maintes reprises et l'absence d'études préalables. Aujourd'hui, avec le déblocage de cette situation, le parking sera ouvert avant la période estivale qui connait une forte demande en stationnement, surtout au niveau des zones touristico-balnéaires. Par ailleurs, c'est à l'issue de la réception d'une mise en demeure de la part de la commune urbaine de la ville que l'entreprise adjudicatrice du marché a tenu un point de presse où elle a expliqué les raisons du retard.

«L'ordre de service pour le démarrage du projet a été donné le 20 septembre 2016, mais la société s'est heurtée à l'absence du plan d'exécution. Devant le fait accompli, on a entamé les travaux en raison des pénalités de retard», explique Aziz Jelaïdi, chef de l'entreprise Union marocaine des travaux de génie civil et de bâtiment. Toujours est-il que le chantier a connu une autre interruption à cause des dommages entraînés au niveau des infrastructures d'électricité et de l'eau potable, avant l'ouverture provisoire au public de la place Bijaouane, ouverte sans la réception provisoire des travaux pour abriter, pendant deux semaines, la 14e édition du festival Timitar et au cours de la période estivale pour le stationnement des véhicules. 

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages