A lire aussi

20-11-2017 10:32

«Opération Al Wassit» : Restitution des résultats

C’est demain mardi que le Comité européen pour la formation et l’agriculture (CEFA), en partenariat…
Rejoignez nous sur :

Les projets d’hébergement et d’animation touristique, validés au cours du premier semestre de l’année 2017, représentent 47% du total des investissements engagés dans la Région Souss-Massa et 34% des opportunités d’emplois à créer.

Le CRI de la Région Souss-Massa vient de livrer son bilan d’activité au titre du premier semestre de l’année 2017. Ainsi un montant d’investissement de l’ordre de 7, 57 MMDH, relatif à 78 projets d’investissement, permettant la création d’environ 5.745 opportunités d’emplois, a été validé. C’est le secteur du tourisme et d’animation qui a le plus séduit les investisseurs durant le premier semestre de l’année 2017, au niveau de la région.

À cet égard, les projets d’hébergement et d’animation touristique validés au cours de cette période représentent 47% du total des investissements engagés et 34% des emplois à créer dans la région. Ce semestre a été marqué par l’approbation de plusieurs conventions d’investissement avec l’État, notamment celle conclue avec la société Centre d'exposition et de développement pour la réalisation du projet du Palais des congrès à Agadir, pour une enveloppe d’investissement de 1,475 MDH.

En parallèle, d’autres projets ont été validés au niveau de la nouvelle station touristique de Taghazout par la Commission régionale d’investissement. Il s’agit de deux hôtels cinq étoiles : «Riu Tikida Argane Bay Taghazout» et «Hyatt Regency», portés par la société Madaef SA, en plus de la résidence Immobilière de promotion touristique, «Taghazout Bay» portée par la société Sud Partners. S’agissant de l’animation touristique, le premier semestre de l’année 2017 a également été marqué par la validation d’un parc à thème au niveau de la zone d’Anza. Il s’agit du projet de construction d’un Parc de dauphins en plus d’un nouveau complexe touristique résidentiel et cinématographique à Tata, à hauteur de 150 MDH. Pour sa part, le secteur de l’Habitat, qui occupe la deuxième position, représente 27% du total des investissements engagés dans le Souss-Massa. Les principaux projets, validés au cours de cette période, concernent la réalisation d'un programme résidentiel mixte, «Agadir Hills», situé au niveau de l’ancienne cimenterie d’Anza. Ce projet initié par la société foncière Ben Sergao nécessitera un investissement global de 845 MDH. Quant au secteur des services, il occupe la troisième place et représente 24% du total des investissements engagés et 27% des emplois à créer au niveau de la région.

À ce niveau, il faut savoir que durant ce premier semestre, quatre projets de cliniques spécialisées ont été validés afin de consolider le positionnement de la ville d’Agadir comme destination «Santé et Bien-être». En termes de répartition géographique, la préfecture d’Agadir-Ida Outanane reste la principale destination des investissements au niveau régional. Durant le premier semestre de l’année en cours, celle-ci a concentré 58% des projets traités favorablement au niveau de la région avec une enveloppe d’investissement qui dépasse les 6,9 MMDH, soit 92% des investissements injectés dans la Région Souss-Massa. En termes d’emplois à créer, la préfecture d’Agadir-Ida Outanane concentre aussi 89% des opportunités d’emplois dans la région, soit un peu plus de 5.000 postes prévus.

Concernant les créations d’entreprises, le CRI Souss-Massa a instruit 322 demandes de création d’entreprises au cours du 1er semestre de l’année 2017, avec un montant d’investissement de plus de 180 MDH générant plus de 1.600 emplois. Les personnes morales représentent 87% des créations d’entreprises ayant transité par le CRI avec une prédominance de la S.A.R.L qui représente 95% des créations. Pour les demandes de certificats négatifs accordés, elles étaient de l’ordre de 1.166 durant le premier semestre 2017. Par nature juridique, on relève que les S.A.R.L viennent en première position avec 53% de certificats accordés, suivi des personnes physiques avec 26%, ensuite les SNC (Société en nom collectif) avec 22%, qui ont enregistré une évolution considérable par rapport à la même période en 2016. L’analyse du nombre de certificats attribués par secteur d’activité démontre que le secteur du commerce occupe la première place avec 28%, suivis des secteurs du BTP avec 21%. La troisième position est occupée par le secteur des services avec 16% des certificats accordés, suivi par les secteurs de l’industrie (14%) puis l’agriculture & la pêche (10%). 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages