A lire aussi

27-03-2017 21:00

Filière cameline : Cap sur Es-Smara et Birgandouz

Le Groupe OCP et la Fondation Phosboucraa viennent de lancer la deuxième édition de la Caravane…
Rejoignez nous sur :

Le ministère de l’Artisanat vient de lancer des sessions de formation en langue anglaise destinées aux artisans et aux élèves du Centre de formation et de qualification dans les métiers de l’artisanat à Fès. 

Le ministère de l’Artisanat a lancé, la semaine dernière à Fès, un programme d’apprentissage de la langue anglaise au profit des artisans de la région. Ces cours d’anglais seront ainsi dispensés aux artisans, lauréats et apprentis du Centre de formation et de qualification dans les métiers de l’artisanat de Fès par huit enseignants de l'American Langage Center (ALC) de Fès.

Dans un premier temps, 288 personnes vont bénéficier de cette opération, dont 131 filles. Il est réalisé en partenariat avec le ministère de l'Artisanat et de l'économie sociale et solidaire et les centres de formation affiliés, l'ambassade des États-Unis au Maroc, la Chambre d’artisanat de la région Fès-Meknès, l'American Langage Center, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès et l'English Teaching Internship Initiative (ETII). Les responsables de la direction de l’artisanat ont expliqué que ce programme va permettre aux bénéficiaires, répartis en 20 groupes, d’améliorer leur communication avec leur environnement professionnel et avec les touristes de différentes nationalités, ce qui va avoir un impact direct sur la commercialisation de produits artisanaux de la région et, partant, sur le niveau de vie des artisans. La première session de cette formation, dans un premier temps, portera sur 36 heures de cours avec la possibilité de bénéficier de deux autres séances. Elle sera conclue par la distribution des attestations aux bénéficiaires du programme, avec la possibilité de permettre aux meilleurs d’entre eux de poursuivre leur formation gratuitement au centre de langue américain.

De leur côté, les enseignants-stagiaires vont bénéficier d’attestations reconnues à l’échelle nationale, de type «TKT». «Ce programme est établi sur la base d’une démarche participative et de gratuité entre les différents partenaires. En effet, le ministère de l’Artisanat assure les moyens logistiques et techniques via les centres de formation et la Chambre d’artisanat liée au ministère de tutelle, l’encadrement pédagogique et le suivi des formations sera assuré par le programme ETII, tandis que les enseignants-stagiaires émaneront de l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès», précise Fatima Marouane, ministre de l'Artisanat, de l'économie sociale et solidaire. Il est à signaler que ce programme sera par la suite étendu à l’ensemble des régions.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages