A lire aussi

14-12-2017 12:32

Climate Finance Day : Les acteurs s’engagent à accélérer le verdissement de la finance

Placée sous le signe de l’accélération de l’action, la 3e Climate Finance Day a mis en lumière les…
Rejoignez nous sur :

Le Centre hospitalier universitaire Hassan II de Fès vient de créer un centre d’excellence pour améliorer la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). En partenariat avec AbbVie, ce centre va proposer un accompagnement quotidien, des indicateurs de suivi, des programmes d’éducation et des projets de recherche scientifique dans le domaine des MICI.

C’est une première au Maroc: le service de gastro-entérologie du CHU Hassan II de Fès, en partenariat avec AbbVie, société biopharmaceutique internationale, vient de lancer un centre d’excellence pour améliorer la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). D’après les responsables du CHU de Fès, le centre ambitionne d’améliorer les standards de prise en charge des MICI à travers des actions de management auprès des médecins, des patients et du personnel paramédical. Il faut noter que les MICI sont des maladies caractérisées par des atteintes inflammatoires chroniques de la paroi d’une partie du tube digestif. Elles touchent les individus dès leur plus jeune âge et impactent grandement leur vie sociale et professionnelle.

«Ce centre d’excellence est une opportunité pour améliorer les conditions organisationnelles et la prise en charge de ces maladies, en collaboration avec AbbVie, et en adoptant une gestion de projet davantage axée sur les résultats», précise Adil Ibrahimi, chef de service de gastro-entérologie et doyen de la Faculté de médecine de Fès. Pour contribuer à une amélioration concrète, AbbVie s’est appuyé sur un état des lieux réalisé par un comité de pilotage sous la supervision du professeur Mohamed El Abkari, et qui a permis de déceler les points forts et faibles de la prise en charge des MICI dans la région du centre du Maroc. Pour Dany Khoury, directeur exécutif d’AbbVie au Proche-Orient et en Afrique du Nord, «AbbVie va proposer un accompagnement quotidien, des indicateurs de suivi, des programmes d’éducation et des projets de recherche scientifique dans le domaine des MICI, des réunions périodiques et des formations adaptées pour les médecins afin de mener des actions au profit des malades atteints des MICI».

Les chercheurs spécialisés dans les MICI précisent que cette maladie est en pleine expansion au Maroc, avec une augmentation considérable du nombre de personnes atteinte et le changement du profil épidémiologique. L'arsenal thérapeutique est, lui aussi, en pleine évolution. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages