Légèrement favoris par les pronostics, les Anglais de Gareth Southgate joueront une demi-finale de Coupe du monde pour la première fois depuis 1990, édition durant laquelle ils s’étaient inclinés devant la Mannschaft dans le dernier carré, faisant dire au capitaine anglais de l’époque Gary Lineker la fameuse phrase : «Le football est un sport simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands gagnent». Sauf que cette fois, l’Allemagne est rentrée chez elle après 3 matchs et ce sont les coéquipiers de Harry Kane qui ont aujourd’hui la chance de jouer une finale. Mais ce sera dur face à des Croates qui viendront le couteau entre les dents.

Après avoir échoué aux portes de la finale en 1998 face à la France, future championne, après avoir mené au score, la Croatie se prépare à écrire un nouveau pan de son histoire lors de cette édition russe. Après deux prolongations de suite disputées en une semaine (face au Danemark en 8es, 1-1, 3-2 aux t.a.b. et à la Russie en quarts, 2-2, 4-3 aux t.a.b.), la Croatie compte plusieurs joueurs incertains pour cette demi-finale contre l’Angleterre. Le gardien monégasque Danijel Subašić, blessé à une cuisse contre la Russie, le latéral Šime Vrsaljko et le défenseur central Dejan Lovren étaient ainsi absents de l’entraînement collectif lundi à Moscou alors que l’attaquant Ante Rebić a suivi une séance assouplie. Interrogé hier sur l’état de fatigue de son équipe après ces deux fois 120 minutes, Mario Mandžukić a affirmé que ce n’était «pas une excuse». «C’est une demi-finale de Coupe du monde, personne ne peut se plaindre de rien, vous verrez lors du match que nous serons prêts», a martelé l’attaquant de la Juventus. «Jouer pour son pays est quelque chose de particulier. C’est incomparable. Nous sommes désormais très près du but, nous en avons conscience et nous irons jusqu’à la dernière goutte de sueur pour l’atteindre !», a-t-il ajouté. Autant dire que les hommes de Zlatko Dalić sont motivés, et leur parcours sinueux peut, au contraire, leur servir de catalyseur. Seule l'Argentine avait elle aussi passé deux tours de suite de la sorte dans un Mondial (en 1990, contre la Yougoslavie en quart, puis l'Italie en demie). Autant dire que si la rencontre face à l'Angleterre va jusqu'à ce dénouement, les Croates seront déjà bien aguerris. Aussi, un air de revanche souffle sur cette confrontation.

En effet, il y a dix ans, lors des qualifications pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud, l'Angleterre avait corrigé la Croatie (1-4) à Zagreb, avant de l'humilier en septembre 2009 à Londres (5-1), empêchant l'équipe au drapeau à damier de se qualifier pour la Coupe du monde. 

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages