«De grandes enseignes avec des moyens conséquents rechignent à soutenir le sport national».

Zaki Lahbabi est en colère ! Le patron de l’agence de marketing sportif Transatlas Sport Management (TSM), en charge de la commercialisation des droits marketing de l’équipe nationale, se dit «scandalisé par l’atteinte à l’image de l’équipe marocaine par certaines entreprises». En cette période d’engouement pour le football et surtout pour les Lions de l’Atlas, les entreprises multiplient les campagnes publicitaires et les offres promotionnelles et autres tombolas autour du football national. Des opérations à la limite de légalité.

Manque de fair-play
«Plusieurs entreprises outrepassent leurs droits et tournent autour du pot en mettant le maillot de l’équipe nationale sans le logo de la FRMF. Ce n’est pas fair-play», proteste-t-il. TSM est aussi perdante car ce sont des opérations marketing en moins pour son chiffre d’affaires. TSM a écrit à plusieurs équipes entreprises utilisant l’image de l’équipe nationale. «Certains ont compris notre message et ils ont retiré leur campagne», affirme-t-il. Lahbabi mène une campagne de sensibilisation et de forcing pour retirer ces campagnes. «Nous rappelons à l’ordre ces sociétés car ils n’ont pas le droit d’utiliser l’image de l’équipe nationale, ses logos et ses maillots», précise-t-il. Et de regretter : «Il s’agit ici de grandes enseignes avec des moyens conséquents mais qui rechignent à soutenir le sport national. C’est petit». Lahbabi cite en contre exemple, les sponsors historiques du football marocain : Sidi Ali et Afriquia. «Ces entreprises qui sont pourtant ciblées par le boycott font preuve d’un engagement concret pour développer le sport». Le PDG de TSM prévient contre les risques pris par ces entreprises «Ces sociétés qui prennent des risques énormes. Elles encourent des poursuites en justice», prévient Lahbabi. Ce dernier appelle les entreprises nationales à «soutenir l’équipe nationale et le sport national et de jouer franc jeu». Lahbabi invite aussi les agences de communication à jouer leur rôle de conseil auprès de leurs clients. «Les agences de communication classique souffrent d’un déficit en matière de conseils de leurs clients», déplore Lahbabi. Il est utile de rappeler que les sponsors officiels de la FRMF sont Maroc Télécom pour un montant de 32 MDH/an, Sidi Ali (4,7 MDH/an) et Coca Cola (2,4 MDH/an).

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages