A lire aussi

11-12-2019 13:53

4C Maroc- CGLU Afrique: Que prévoit l'accord signé durant la COP25?

Signature à Madrid d'un accord cadre de coopération entre le centre 4C Maroc et CGLU Afrique Le…
Rejoignez nous sur :
Monde

L'Allemande Ursula von der Leyen et le Belge Charles Michel ont pris dimanche à Bruxelles les commandes de l'Union européenne. Une entrée en matière studieuse les attendait dès ce lundi à l'ouverture de la COP25 à Madrid. 

A la veille de l'évènement, la nouvelle présidente de la commission européenne expliquait, lors d'une rencontre avec les représentants des agences de presse à Bruxelles:  "Il s'agira de donner un coup de projecteur sur ce que nous faisons. Mais Madrid sera le point de départ du European Green Deal". Ce pacte pour l'UE, rappelons-le, avait été promis par Von Der Leyen pour les 100 premiers jours de son mandat.

L'objectif est la neutralité carbone de l'UE d'ici 2050 et le rehaussement des objectifs de réduction de gaz à effet de serre, à -50% voire -55% en 2030 par rapport au niveau de 1990, contre -40% actuellement.

Ursula von der Leyen s'est dite convaincue de pouvoir rallier à cette cause la Pologne, la Hongrie et la République Tchèque, les trois pays encore réticents à cet objectif de long terme.

Lundi à Madrid, la présidente de la commission européenne a réitiéré ces mêmes priorités et bien d'autres devant les 196 pays prenant part à la conférence internationale. 

The transition to a climate neutral economy by 2050 is the number one priority of the #vdLCommission.
Watch President @vonderleyen at #COP25 on her first day in office. #EUatCOP25 #EUGreenDeal @UNFCCC https://t.co/HegdhDZJSy

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages