A lire aussi

07-12-2019 23:44

Alsa City Bus : Les raisons du débrayage

Les autobus de la société Alsa-City, délégataire du transport urbain dans l'agglomération de…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

Un ancien membre du renseignement iranien, Mesut Mevlevi, opposant au régime, a été tué en pleine rue lors d'une attaque armée alors qu'il se promenait avec son ami au cœur d'Istanbul. "Mesut Molavi qui dirigeait un réseau d'informations opposé au pouvoir de Téhéran a été tué par balles à Istanbul"  ont rapporté ce lundi des médias turcs dont l'agence de presse DHA. 

"Mesut Molavi est mort des suites de ses blessures après qu'un homme, dont l'identité n'est pas encore connue, a tiré une dizaine de coups de feu sur lui le soir du 14 novembre". Des douilles ont été trouvées sur la scène du meurtre, selon la même source. L'homme abattu affirmait disposer de contacts au sein des Gardiens de la Révolution iraniens.
 
Mesut Molavi dirigeait depuis mars 2018 un groupe sur l'application cryptée Télégram appelée "Boîte Noire", comptabilisant plus de 18.000 membres, qui rassemble des documents prétendant "révéler la corruption, les meurtres, et les dossiers secrets de la République islamique" d'Iran.
 

Pendant 20 mois, il partageait des documents, des informations et des enregistrements vocaux du pouvoir judiciaire iranien, de l'unité des gardes de la révolution du ministère du Renseignement et du renseignement par le biais de sa chaîne Telegram appelée Kutu Black Box ».

Des sources policières turques citées par DHA ont affirmé qu'une enquête était en cours pour élucider ce meurtre, ajoutant ne pas disposer à ce stade d'informations sur les activités de la victime.  L'exécution de Mesut Mevlevi fait écho à Saeed Karimian, propriétaire de GEM TV, tué à Istanbul. En 2017, Saeed Karimian, citoyen britannique d'origine iranienne âgé de 45 ans, et son partenaire koweïtien, Mohammed Al-Muhtari, ont également été tués à Istanbul Maslak.
 
Dans un tweet posté il y a plusieurs mois, Molavi s'inquiétait de ce qu'il risquait d'être tué avant de pouvoir "éradiquer les dirigeants de cette mafia corrompue".
 
 
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages