A lire aussi

22-07-2019 11:56

Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida

Sous l’égide de la fédération royale marocaine de boxe et en partenariat avec l’association…
Rejoignez nous sur :
Monde

Les Algériens ont commencé à se rassembler pour un 11e vendredi consécutif de manifestations, le dernier avant le début du mois de ramadan durant lequel ils entendent continuer de protester pour démentir les craintes d'essoufflement du mouvement. Pour pallier à la fatigue, la faim et la soif de la journée, la plupart des manifestants proposent de décaler pendant le ramadan les marches au soir, après le « Ftor ».

Un mois après la démission du président, Abdelaziz Bouteflika, après 20 ans au pouvoir, le mouvement de contestation ne faiblit pas, mais aucune autre revendication n'a été satisfaite depuis. Les manifestants entendent toujours obtenir le départ de l'ensemble du "système" au pouvoir et refusent que l'appareil hérité du président déchu, suspecté d'avoir truqué les scrutins depuis deux décennies, gère la transition et organise la présidentielle devant élire son successeur.

En tête des personnalités visées, le chef de l'Etat par intérim Abdelkader Bensalah et le Premier ministre Noureddine Bedoui, deux anciens cadres zélés du régime Bouteflika, extrêmement discrets depuis des semaines.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages