A lire aussi

17-07-2019 13:13

Quatre joueurs de l'AS Vita Club auraient fui pour le Maroc

Ce matin, le célèbre club de Kinshasa a rendu public un communiqué peu anodin. Celui-ci signale que…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le parlement égyptien, largement acquis au président Abdel Fattah al-Sissi, doit voter ce mardi une révision constitutionnelle qui offrira à l'ancien maréchal la possibilité de rester au pouvoir jusqu'en 2030 dans le pays le plus peuplé du monde arabe.

Al-Sissi, arrivé au pouvoir après le renversement par l'armée de l'islamiste Mohamed Morsi en 2013, a été réélu avec plus de 97% l'an dernier. Mais, à ce jour, la Constitution limite le nombre de mandats à deux, de quatre ans chacun.

Plusieurs amendements à la Constitution de 2014 ont été proposés en février par un bloc parlementaire soutenant activement le chef de l'Etat.

Parmi les changements, le nouvel article 140 permettrait d'étendre le deuxième mandat actuel de al-Sissi de quatre à six ans, portant ainsi son terme à 2024 au lieu de 2022.

Le chef de l'Etat pourrait par ailleurs se présenter en 2024 à un troisième mandat de six ans.

Al-Sissi a été élu pour la première fois en 2014, un an après avoir mené le renversement par l'armée, à la faveur d'un mouvement populaire, de Mohamed Morsi, dont il était le ministre de la Défense.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages