A lire aussi

17-04-2019 12:30

Exportations agroalimentaires. Les solutions de Tanger Med

Le premier port marocain est connecté à 186 ports et 77 pays. Il permet d’atteindre le nord de…
Rejoignez nous sur :
Monde

Les Emirats arabes unis ont déclaré mardi avoir déposé plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre le Qatar, qui a interdit les produits des Emirats, dernier épisode en date de la crise entre ces pays voisins du Golfe.

 

Une déclaration officielle relayée par l'agence émiratie WAM affirme que le Qatar est en "violation flagrante" des règles de l'OMC, alors que Doha a déjà demandé un arbitrage de cette organisation sur l'embargo imposé depuis juin 2017 à son encontre par les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte.

 

Les Emirats arabes unis et leurs alliés accusent Doha de soutenir à la fois des islamistes radicaux et l'Iran chiite, principal rival de l'Arabie saoudite sunnite. Le Qatar nie ces accusations et affirme que ses adversaires cherchent à mettre sa politique étrangère sous tutelle.

 

En mai dernier, le Qatar a ordonné à tous les magasins de retirer les marchandises en provenance de ces quatre Etats en représailles contre leur boycott diplomatique et économique.

 

Le Qatar a déposé plainte à l'OMC en août 2017, affirmant avoir été victime d'un "blocus illégal".

 

Ce conflit a contraint le Qatar, qui dépendait auparavant de ses voisins du Golfe pour ses importations alimentaires, à se tourner vers d'autres pays, dont la Turquie, le Maroc et l'Iran.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages