A lire aussi

14-05-2019 11:43

Le HCP réélu co-président du Forum des statisticiens euro-méditerranéens

Le Maroc a été reconduit, récemment à Barcelone, pour un deuxième mandat co-président du Forum des…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu mardi l'Iran qu'Israël continuerait à frapper les cibles iraniennes en Syrie s'il ne se désengageait pas rapidement de ce pays, voisin de l'Etat hébreu.

 

"J'ai entendu le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères déclarer hier que l'Iran (n'avait) aucune présence militaire en Syrie. Laissez-moi leur donner ce conseil: partez vite, parce que nous allons poursuivre énergiquement la même politique d'attaque, sans crainte et sans relâche", a déclaré M. Netanyahu.

 

Le chef du gouvernement israélien s'exprimait lors de la cérémonie de prise de fonctions du nouveau chef d'état-major, le général Aviv Kochavi.

 

L'armée israélienne a frappé à de multiples reprises ces dernières années des cibles de l'Iran et du Hezbollah libanais en Syrie. L'Iran et le Hezbollah, deux des grands ennemis d'Israël, ont aidé le régime de Bachar al-Assad à prendre le dessus sur les rebelles et les jihadistes au cours de la guerre civile.

 

 Netanyahu proclame sans cesse qu'il ne laissera pas l'Iran se servir de la Syrie comme tête de pont contre Israël.

 

Alors qu'Israël ne corroborait qu'exceptionnellement ses opérations en Syrie, Netanyahu a confirmé dimanche que l'aviation israélienne avait mené un raid contre des entrepôts d'armes iraniens deux jours plus tôt, et frappé ces dernières années des "centaines" de cibles iraniennes ou du Hezbollah en Syrie.

 

Dans le même temps, le chef d'état-major sortant Gadi Eisenkot faisait état dans le quotidien New York Times de "milliers de cibles" iraniennes et du Hezbollah frappées par l'armée israélienne, surtout à partir de janvier 2017.

 

Israël se considère aussi comme la cible désignée des activités nucléaires et balistiques iraniennes, bien que Téhéran proclame que la finalité de son programme atomique est civile.

 

"L'Iran ment tout le temps", a déclaré M. Netanyahu. "Il ment en ce moment même en prétendant lancer un innocent satellite alors qu'il cherche à atteindre le premier stade d'un missile intercontinental, en violation de tous les accords internationaux", a-t-il dit.

 

Le ministre iranien des Télécommunications Mohammad Javad Azari-Jahromi a indiqué mardi que le lancement par son pays du satellite Payam s'était soldé mardi par un échec au stade de la mise en orbite.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages