A lire aussi

25-03-2019 11:47

Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous

Pour le premier oral de Mohamed Karim Mounir, nouveau PDG du groupe Banque Populaire, aux commandes…
Rejoignez nous sur :
Monde

Quelques jours après les images virales le montrant en train de frapper deux gendarmes à Paris lors de "l'acte VIII" des "gilets jaunes", l'ex-boxeur professionnel Christophe Dettinger doit être jugé mercredi en comparution immédiate pour "violences volontaires" contre les forces de l'ordre.

Cet homme de 37 ans originaire de l'Essonne, ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers, "va être déféré au parquet de Paris en vue d'un jugement en comparution immédiate cet après-midi", a annoncé le parquet de Paris.

Il devra répondre devant le tribunal correctionnel de "violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique" mais il peut solliciter le renvoi de son procès pour préparer sa défense. Dans ce cas, le tribunal qui est tenu d'y faire droit devra statuer sur son éventuel maintien en détention.

Christophe Dettinger s'était présenté lundi matin à la police, qui le recherchait activement depuis la diffusion de vidéos le montrant en train de frapper deux gendarmes sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor samedi lors d'une nouvelle manifestation de "gilets jaunes".

Dans une vidéo enregistrée dimanche et postée lundi sur YouTube, l'ancien champion de boxe, connu de la justice pour un vol avec arme en 2000, a admis avoir "mal réagi", tout en affirmant s'être "défendu" face aux violences policières.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages