A lire aussi

23-07-2019 13:09

La Banque Populaire accompagne le secteur de la chimie et de la parachimie

La Banque Populaire (BP) a signé une convention de partenariat avec la Fédération de la chimie et…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en doute le compte rendu de l'armée syrienne sur son entrée dans la ville de Manbig, dans le nord du pays, affirmant que "les forces d'Assad menaient une guerre psychologique", menaçant de donner une leçon aux militants kurdes.

L'armée syrienne a annoncé vendredi l'entrée de ses troupes dans la région de Manbij et la levée du drapeau syrien, peu après que le commandement général des Unités de protection du peuple kurde a appelé Damas à envoyer ses troupes dans la région pour la protéger des menaces turques.

"Les forces d'Assad mènent une guerre psychologique à Manbij et rien n'est encore certain selon les responsable russes", a déclaré le président turc.

 

Il a ajouté que la Turquie prenait la chose au sérieux et que l'enjeu ne concernait pas uniquement Manbij, et qu’il s'agissait aussi des zones de l'est de l'Euphrate, où Ankara a l'intention de mener une opération militaire à grande échelle contre des groupes kurdes, qu'elle décrit comme terroriste.

 

Erdogan a déclaré que son pays "va donner une leçon à des militants kurdes en Syrie", affirmant que "lorsque les organisations terroristes quitteront la région, il n'y aura plus rien à faire là-bas". Le président turc a annoncé qu'il enverrait une délégation à Moscou samedi pour discuter de ces développements.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages