A lire aussi

10-12-2018 10:48

Le Pacte mondial sur les migrations formellement approuvé

Le Pacte mondial sur les migrations des Nations Unies a été formellement approuvé lundi à…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le royaume wahhabite qui fait son entrée dans le Guiness des records du monde grâce à un projet pour le moins inhabituel pour le pays : le Hajj Hackathon.

Ce n’est autre qu’une compétition d’innovation et d’invention en matière de technologie qui a été initiée par la Fédération saoudienne pour la cybersécurité, la programmation et les drones. Cette grand-messe de geeks de l’innovation a été pensée comme la plus grande jamais organisée non seulement au Moyen-Orient mais en Afrique du Nord aussi. Sauf qu’à la surprise générale, le rendez-vous est finalement le plus grand de par le monde. Comptant sur la participation de 3.000 personnes originaires de 100 pays différents, le pays a ainsi déclassé l’Inde et ses 2.577 participants il y a 6 ans.

Pour la petite histoire, cette manifestation avait pour fer de lance le pèlerinage à la Mecque. Un thème évocateur pour les nombreux développeurs présents, les passionnés d’informatique et les porteurs de projets d’entreprises technologiques. Une manifestation jugée d’importance capitale pour le royaume. D’ailleurs ce dernier a été qualifié de «pays qui a l’ambition de devenir la porte d’entrée de la technologie au Moyen-Orient» dans la continuité de son ambitieux plan Vision 2030, a souligné Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia, lors de la cérémonie d’ouverture du concours mardi 31 juillet.

Une coordination bipartite

Pour ce premier essai plutôt réussi en matière de médiatisation et de résultats, la réussite était aussi au rendez-vous dans les partenariats. Et pour cause, ces trois jours où le rassemblement a pris ses quartiers à Djeddah ont été menés en partenariat avec Google. Et ce, tout juste quelques jours avant le lancement officiel de la saison 2018 du Hajj. Une collaboration très bien raisonnée puisque l'objectif de cette compétition était purement et simplement la création d’applications innovantes qui permettraient d’améliorer l’expérience des pèlerins musulmans durant le Hajj. Un challenge lancé afin de toucher tous les secteurs, de l’assainissement à la restauration en passant par le transport, l’hébergement ou encore la communication ainsi que la sécurité et le plus important dans ce genre d’évènement : la gestion des foules.

Avec l’accueil de près de 2 millions de pèlerins, le royaume est sujet à plusieurs problématiques liées justement à ces thématiques. Et c’est pour tout cela que les vainqueurs pourront développer leur projet de manière plus approfondie puisque la Fédération saoudienne pour la cybersécurité et la programmation n’a pas lésiné sur les moyens et compte mettre la main au portefeuille voire même casser la tirelire ! La première marche du podium raflera ainsi la belle somme de 266.000 dollars, la médaille d’argent se verra octroyer 133.000 dollars et la troisième place touchera quelque 93.000 dollars. Un dernier prix est prévu, le prix d’excellence qui sera de 39.000 dollars.

Les lauréats

Parmi les lauréats, les grandes gagnantes sont des saoudiennes. Quant à la deuxième et troisième place elles ont été attribuées respectivement à une équipe algérienne et égyptienne. La cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée le vendredi 3 août a permis de récompenser ces équipes pour leurs recherches et leurs innovations dans le domaine de l’informatique. Ceci au service de l’expérience des pèlerins.

Ladite équipe grande lauréate de ce concours a mis au point une application baptisée Turjuman qui permet de passer outre la barrière de la langue, une problématique récurrente lors de ce rendez-vous religieux annuel puisque les musulmans affluent du monde entier. Cette application sert aux personnes ne parlant et ne lisant pas la langue arabe. Grâce à des QR Codes installés sur les panneaux d’affichage, le pèlerin acquiert une version traduite du signe dans la langue de son téléphone, sans même se connecter à Internet.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages