A lire aussi

16-07-2018 09:26

25 millions de cyberattaques auraient ciblé la Russie

Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a indiqué que son pays a fait l’objet de 25 millions…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une Afrique solidaire
Monde

La matière organique la plus complexe jamais trouvée à la surface de Maroc vient d'être découverte par la NASA. 

C'est ce qu'ont révélé, ce jeudi, des scientifiques, expliquant que le véhicule Curiosity a également découvert des preuves de variations saisonnières dans les émanations de méthane.

De plus, ces scientifiques annoncent que la source de ce gaz - souvent signe d'activités biologiques - vient de la planète elle-même. Le méthane pourrait être stocké dans des plaques de glace sous la surface.

Les échantillons de matière organique, provenant de rochers vieux de 3,5 milliards d'années, ont été prélevés sur 5 cm de profondeur à la base du mont Sharp, à l'intérieur du cratère Gale, considéré comme un ancien lac.

Pour l'astrobiologiste Jennifer Eigenbrode, du centre Goddard de l'agence spatiale américaine, il s'agit d'une "avancée significative". La scientifique considère cela comme un signe du fait que la matière organique est préservée dans les environnements les plus difficiles de Mars". "Et nous pouvons peut-être trouver quelque chose de mieux préservé qui renferme une signature de vie", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Notons que Curiosity, qui s'est posé sur la planète rouge en 2012, avait déjà découvert en 2014 de la matière organique, en petite quantité. "Cette étude montre en détail la découverte de composés organiques complexes et diversifiés dans les sédiments. Cela ne veut pas dire qu'il y a de la vie, mais les composés organiques sont les pierres de construction de la vie", a précisé à l'AFP le co-auteur Sanjeev Gupta, professeur de science de la Terre à l'Imperial College de Londres.

Les échantillons de matière organique peuvent venir d'une météorite ou de formations géologiques équivalentes au charbon ou au schiste noir que l'on trouve sur Terre, ou encore d'une forme de vie, a souligné Eigenbrode. Le cratère Gale est "un bon endroit pour la vie, si jamais elle a existé sur Mars", a-t-elle expliqué.



Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages