A lire aussi

22-05-2018 11:46

Lee Nak Yon offre une cérémonie de f’tour en l'honneur d'El Othmani et sa délégation

Dans le cadre de la visite officielle du chef de gouvernement Saâd Eddine El Othmani à la Corée du…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Monde

Le candidat au sénat américain, Patrick Little, serait le premier politique américain qui ose manifester sa haine à l’égard d’Israël et son mécontentement envers son propre pays, les Etats-Unis, pour le rôle qu’il joue en faveur de la politique israélienne.

C’est dans une vidéo qui fait le tour de la toile que l’on peut voir le candidat au sénat américain, Patrick Little, s’exprimer sur les raisons de sa position par rapport à Israel et sa politique. Juste après son exclusion de la Convention républicaine, il ne s’est pas empêché de fustiger dans une vidéo les Etats-Unis pour leur soutien à un pays qui les a manipulés et qu’il considère comme un «État terroriste et génocidaire».

Les propos de cet ancien membre des Marines a choqué plus d’un, notamment les médias communautaires. D’ailleurs, dans sa déclaration au journal «The Jewishweekly», il avancé que «plus les juifs tiennent le pouvoir dans un pays qui commence à prendre conscience de leurs actes, plus les représailles sont féroces». Et d’ajouter : «C’est le comportement des juifs qui rend les gens énervés face aux Juifs. Ce que vous appelez antisémitisme est causé par le comportement juif».

Tout en piétinant et crachant sur le drapeau israélien, Patrick Little dit refuser servir un drapeau étranger. Par ailleurs, il rappelle l’incident de l’USS Liberty en 1967, où Israël avait bombardé un bateau militaire américain et tué nombre de marins.

Little pousse davantage le bouchon en évoquant «la version officielle de l’Holocauste», allant jusqu’à décrire certains faits. Aussi accuse-t-il Israël de soutenir Daech. Trump n’a pas échappé au fouet de Litlle qui l’a décrit comme «otage du lobby juif».

Il y a lieu de rappeler que la Constitution américaine protège la liberté d’expression. Un point qui pourrait ne pas impacter négativement la place de Little dans la course au Sénat où il est placé deuxième.

 

 

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages