A lire aussi

13-08-2018 14:38

Reprise du dialogue social : Du concret ou seulement des promesses ?

Le dialogue social reprendra en septembre pour rapprocher les points de vue entre les différentes…
Rejoignez nous sur :
Monde
L'astronaute Scott Kelly, à gauche, et son frère jumeau, Mark, lors d'une conférence de presse à Houston, au Texas, le 4 mars 2016 Photo : La Presse canadienne/AP

C’est une nouvelle qui vient directement de la Nasa. L’ADN peut bel et bien se modifier dans l’espace. La preuve est racontée par l’astronaute Scott Kelly qui a vu son ADN changer d’environ 7% après avoir passé 340 jours en orbite.

Un long séjour dans l’espace peut, en effet, modifier l’ADN d’un être humain. Deux années après le retour de l’astronaute Scott Kelly sur la terre ferme, la Nasa a confirmé la modification génétique. L’agence poursuit pourtant des recherches pour découvrir le secret derrière cette transformation qui n’a pourtant pas touché le frère jumeau de Scott, Mark, qui n’a passé que 54 jours dans l’espace.

«Les changements, qui semblent s'être figés dans son corps, indiquent des modifications dans la fonction du système immunitaire et dans la fonction rétinienne liée à la santé de ses yeux», a expliqué Christopher Mason, chercheur principal de l'étude et professeur agrégé au Weill Cornell Medical College.

L'ADN de l'astronaute Scott Kelly a été modifié d'environ 7% après un long voyage dans l'espace, confirme la Nasa, qui étudie comment un séjour spatial de longue durée modifie le corps humain et le cerveau. «J'ai lu l'autre jour dans le journal que 7% de mon ADN avait changé de façon permanente. En lisant cela, je me suis dit que c'était tout de même un peu bizarre», a commenté Scott Kelly dans une récente interview accordée au site américain, Market Place.

La communauté scientifique considère précieuse cette expérience. La raison en est qu’elle s’applique sur des jumeaux identiques en tous points jusque dans leur ADN. Les travaux menés sur les jumeaux permettent ainsi de mieux comprendre les effets de l’environnement sur l’organisme humain.

Scott et Mark Kelly, âgés d’une cinquantaine d’années, sont nés avec un profil génétique identique. Scott est revenu sur Terre en mars 2016 après 340 jours à bord de la Station spatiale internationale. Il a accumulé durant sa carrière plus de 500 jours dans l’espace. Son frère, Mark, a passé 54 jours dans l’espace entre 2001 et 2011. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages