A lire aussi

16-07-2018 16:12

PLF 2019 : Quelles contraintes pour la croissance ?

En Conseil de gouvernement, le ministre de l’Économie et des finances a cité plusieurs obstacles à…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une digitalisation pour tous
Monde

C’est une première. L'opéra a fait ses débuts à Ryad ce week-end avec une histoire d'amour arabe classique, alors que des groupes de Beyrouth à la Nouvelle Orléans se sont produits à l'occasion du premier festival de jazz du royaume.

Les amateurs de musique ont goûté pour la première fois au jazz à l'occasion d'un festival de trois jours inauguré jeudi 22 février à l'hôtel Ryad Intercontinental, avec en vedette des artistes tels que le Libanais Chady Nashef. L'opéra «Antar et Abla» a également attiré des foules vendredi et samedi à l'Université Princesse Noura de Ryad.

Pour rappel, de tels événements auraient été inimaginables il y a quelques années, lorsque la police religieuse, tant redoutée, avait l'autorité d'empêcher les concerts et de prévenir la mixité dans les lieux publics.


Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages