A lire aussi

20-06-2018 10:11

Wizz Air lancera en octobre un vol direct entre Marrakech et Varsovie

L'Office national marocain du tourisme a annoncé mardi le lancement en octobre prochain d’une…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une Afrique solidaire
Monde

Après la première journée d’audience lundi, au cours de laquelle il n’a lâché que quelques mots, Salah Abdeslam a décidé de boycotter la suite du procès. Mardi, son avocat, Me Sven Mary, a informé par courrier le tribunal que son client ne souhaitait pas se présenter aujourd’hui, jeudi 8 février. Le deuxième prévenu, Sofien Ayari, sera présent. En revanche, les avocats de Salah Abdeslam, Mes Sven Mary et Romain Delcoigne, ont répondu présent et se sont placés à droite, au premier rang. Ils devront plaider dans la journée malgré l’absence de leur client.

Ce jeudi matin, les plaidoiries des avocats de la partie civile doivent se poursuivre. La journée doit ensuite continuer avec les plaidoiries des avocats de la défense. Tout le monde se pose la question de savoir comment les avocats de Sofien Ayari vont arriver à appuyer la version des faits de leur client. Comment les avocats de Salah Abdeslam vont-il réagir au souhait de leur client de garder le silence et de ne plus assister aux audiences? Quelle stratégie Me Sven Mary va-t-il employer? Ayari a affirmé, lundi, ne pas avoir participé à la fusillade. Un récit mis à mal par la présidente et la procureure fédérale lors de l’audience.

Rappelons que lundi, Salah Abdeslam est entré dans la salle d’audience, plongée dans un silence lourd, ne décrochant pas un regard à l’assistance. Il a refusé de se lever devant la Cour pour décliner son identité, expliquant être «fatigué». Quand est venu son tour d’être interrogé, il est resté assis et a refusé de répondre aux questions, donnant en cela à voir l’attitude qui est la sienne depuis des mois maintenant.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages