A lire aussi

12-12-2017 10:13

Ryad signe un accord avec un gros exploitant américain de salles de cinéma

Le Fonds souverain saoudien (PIF) a signé mardi un accord avec le plus gros exploitant américain de…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi au terme d'une journée médiatique bien rodée qu'il se présenterait pour un quatrième mandat à l'élection de mars 2018, ce qui en cas de victoire le placerait à la tête du pays jusqu'en 2024.

Cette annonce très attendue met fin à des mois de suspense et de tergiversations du Kremlin sur les intentions de M. Poutine, aux commandes du pays depuis plus de 17 ans et donc en voie de briguer un nouveau mandat de six ans.

« J'annonce ma candidature au poste de président de la Russie », a déclaré Poutine lors d'une rencontre avec les ouvriers d'une usine à Nijni Novgorod, sur la Volga, retransmise en direct à la télévision.

« La Russie va continuer d'aller de l'avant. Et dans ce mouvement en avant, personne ne l'arrêtera jamais », a-t-il lancé devant un public conquis, dans un contexte de confrontation avec l'Occident entre crise ukrainienne, conflit en Syrie et scandale de dopage institutionnalisé des sportifs russes.

Vladimir Poutine, 65 ans, avait entretenu le suspense quelques heures auparavant lors d'un Forum de bénévoles à Moscou.

« Je suis toujours avec vous », avait d'abord énigmatiquement répondu le président à un bénévole qui l'interrogeait pour savoir s'il « serait toujours » avec les Russes l'année prochaine.

« La motivation doit venir uniquement de la volonté de rendre la vie meilleure dans ce pays, de le rendre plus puissant, mieux protégé », avait poursuivi Poutine.

« Mais on ne peut y arriver qu'à une seule condition : si les gens vous font confiance et vous soutiennent », avait-il ajouté, avant de demander à la foule si elle le soutiendrait. Celle-ci avait répondu aux cris de « Oui » ! », sous une pluie d'applaudissements.

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, qui entend défier Poutine lors du scrutin dans quatre mois, a réagi sur Twitter en ironisant sur la longévité politique du président russe : « A mon avis, c'est beaucoup. Je propose de nous y opposer ».

Le principal parti pro-Kremlin, Russie Unie, a d'ores et déjà annoncé sans surprise qu'il ferait campagne pour Vladimir Poutine, qui a également reçu le soutien des principales figures politiques du pays, dont celui du Premier ministre Dmitri Medvedev, lui-même président de 2008 à 2012.

Vladimir Poutine devrait affronter à la présidentielle les traditionnels candidats du Parti communiste et des nationalistes du LDPR, ainsi que la vedette de télévision proche de l'opposition, Ksenia Sobtchak, qui espère réunir les Russes mécontents de la situation dans le pays.

La campagne pour la présidentielle doit être lancée après que la date de l'élection aura été officiellement décidée. Conformément à la loi russe, cette date devrait être annoncée entre le 7 et le 17 décembre.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages