A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Monde

Le bilan du violent séisme qui a frappé dimanche soir les confins de l'Iran et de l'Irak est passé à 328 morts côté iranien, selon un nouveau décompte donné lundi matin par la médecine légale, citée par la télévision d'Etat.

Selon le dernier bilan, il y a également 2.530 blessés, a rapporté la télévision d'Etat. Un précédent bilan donné lundi matin par la cellule de crise mise en place par les autorités iraniennes faisait état de 214 morts dont 207 côté iranien et 7 morts en Irak.

La secousse a également été ressentie dans le sud-est de la Turquie, une région bordée par l'Iran et l'Irak, et, dans la ville de Diyarbakir, des habitants ont quitté leurs maisons au moment du tremblement de terre, mais y sont revenus peu après.

 En décembre 2003, un séisme avait anéanti la ville historique de Bam en Iran, dans la province de Kerman (sud-est). Au moins 31.000 personnes avaient été tuées. En avril 2013, l'Iran avait subi à quelques jours d'intervalle deux séismes de magnitude 6,4 puis 7,7, la plus forte secousse depuis 1957 dans ce pays.

 Ils avaient fait une quarantaine de morts en Iran et autant au Pakistan voisin. En juin 1990, un séisme d'une magnitude de 7,4 en Iran près de la mer Caspienne (nord) avait fait 40.000 morts, plus de 300.000 blessés et 500.000 sans-abri.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages