A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Monde

La Catalogne vit au rythme d’une nouvelle journée de grève ce mercredi. Très tôt ce matin, les grévistes sont sortis dans la rue pour réclamer la libération des ex-conseillers du gouvernement catalan, placés en détention provisoire et les deux leaders des associations indépendantistes. Lancés à l’appel d’une intersyndicale proche des milieux indépendantistes catalans, le mouvement est toutefois boycotté par les deux centrales syndicales les plus puissantes en Espagne, CCOO et UGT. Celles-ci dénoncent le caractère politique de ce débrayage.

La mobilisation a permis de perturber le trafic routier ainsi que ferroviaire. Un TGV reliant Barcelone à la ville de Lyon était contraint de rebrousser chemin. Un rassemblement a eu lieu à midi devant la Place Sant Jaume, le cœur politique de Barcelone où se trouve le siège de la Generalitat et la mairie. Un autre rassemblement est prévu ce soir devant les mairies catalanes. Selon la presse madrilène, la grève est peu suivie, contrairement à celle du 3 octobre dernier.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages