A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Monde

Le président français Emmanuel Macron a reçu, lundi à l'Élysée, l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani. Slimani a été nommée représentante personnelle du président français pour la francophonie.


C’est le cas de le dire, pour la Franco-marocaine Leïla Slimani, «la valeur n'attend point le nombre des années». Née en 1981 à Rabat, la jeune écrivaine avait reçu le prix Goncourt en 2016 pour son deuxième roman «Chanson douce». Deux ans avant, en 2014, elle avait publié son premier roman aux éditions Gallimard : «Dans le jardin de l'ogre».


Aujourd’hui, cette nouvelle distinction à travers cette nomination vient couronner un brillant parcours prometteur. D’après un communiqué de l’Élysée, Slimani représentera à ce titre la France au Conseil permanent de la francophonie. «Le président de la République souhaite porter une politique ambitieuse de promotion de la francophonie.

Dans le cadre de sa fonction, Mme Slimani portera au plus haut le rayonnement et la promotion de la langue française et du plurilinguisme ainsi que des valeurs que les membres de la francophonie ont en partage», ajoute le communiqué.
Slimani représentera une politique francophone ouverte, en action, centrée sur des projets concrets liés aux priorités de la présidence française «telles que l’éducation, la culture, l’égalité femmes-hommes, l’insertion professionnelle et la mobilité des jeunes, la lutte contre le dérèglement climatique et le développement du numérique».


La semaine dernière, Leila Slimani a présidé le jury de la 24e édition du Prix Grand Atlas, décerné à Asma Lamrabet pour son ouvrage «Islam et femmes». Leïla Slimani avait reçu en mars dernier les insignes d'Officier des arts et des lettres des mains de l’ancienne ministre française de la Culture, Audrey Azoulay.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages