A lire aussi

11-12-2017 12:50

11-12-2017

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Monde

Le chef du gouvernement espagnol a placé sous tutelle la Catalogne. Au terme d’un conseil des ministres extraordinaire ce vendredi, Mariano Rajoy a comparu devant les médias pour annoncer les mesures comprises dans le fameux article 155 de la Constitution espagnole. Le premier ministre ibérique a annoncé la destitution du président catalan Carles Puigdemont et l’ensemble de son équipe gouvernementale.

De même, le plan d’intervention en Catalogne comprend la dissolution du Parlement régional, lequel a proclamé cet après-midi l’indépendance de la Catalogne via un vote secret. A ce titre, l’Exécutif espagnol compte saisir le Tribunal Constitutionnel  pour invalider les décisions prises par l’hémicycle catalan.

A présent, l’administration centrale prend le contrôle de l’ensemble des organismes publics régionaux. Le chef de la police catalane, los Mossos d’Esquadra sera également démit de ses fonctions. «Il est urgent de rendre leur voix aux citoyens catalans, à tous. Nous n’avons jamais souhaité en venir là», a plaidé le premier ministre espagnol.

Celui-ci a annoncé l’organisation d’élections régionales en Catalogne, le 21 décembre.  Le plan de Rajoy comprend également la fermeture des ambassades catalanes dont dispose la région à l’étranger. A souligner également que le parquet espagnol s’apprête à poursuivre le gouvernement catalan ainsi que le bureau de vote du Parlement pour « rébellion ». Un délit passible de jusqu’à 30 ans de détention. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages