A lire aussi

19-09-2017 12:50

Investissements en Afrique : Anas Sefrioui sur tous les fronts

Le patron du groupe Addoha ne se contente plus de l’immobilier et de la cimenterie sur le…
Rejoignez nous sur :
Monde

Un total de 271 Français dont 54 mineurs et 20 % de femmes concernés par le djihad en Syrie et en Irak sont revenus sur le territoire, a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, relevant que « la menace terroriste reste très élevée » en France.

 « Sur les Français tués, les informations sont très difficiles à recouper. Quant aux retours, nous en sommes à 217 personnes majeures et 54 mineurs », a-t-il précisé dans un entretien au Journal du Dimanche, faisant savoir que mi-2016, le ministère de l’Intérieur estimait à 1.910 le nombre de Français concernés par le djihad en Syrie et en Irak, dont 600 à 700 présents sur zone.

 « Les “returnees” font l’objet d’un traitement judiciaire systématique par le procureur de la République de Paris et nombre d’entre eux sont actuellement incarcérés », a-t-il ajouté.

 Le ministre de l’Intérieur a fait savoir que « la menace terroriste reste très élevée », rappelant que « par deux fois, les Champs-Élysées ont été visés, et nos services ont déjoué sept tentatives d’attentat depuis le début de l’année ».

 Il a aussi évoqué « d’autres menaces » dont des individus qui pourraient être téléguidés depuis l’étranger, notamment par Al-Qaïda, ou encore des personnes sans lien direct avec la Syrie, mais soumises à une propagande qui reste très active.

Le ministre a également abordé le cas des gens fragiles psychologiquement, qui peuvent passer subitement à l’acte, soulignant que le nombre de personnes inscrites au « fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste » s’élève à plus de 18 500 signalements.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages