A lire aussi

19-09-2017 10:04

Échange d’information : Un accord ficelé entre la DGI et l’Office des changes

La Direction générale des impôts (DGI) et l’Office des changes viennent de signer un accord-cadre…
Rejoignez nous sur :
Monde

L'image d'un photographe syrien à genoux et en larmes après l'attentat suicide qui a fait au moins 126 morts, dont 68 enfants, samedi, près d'Alep, émeut les réseaux sociaux. Le photographe en question recevant de nombreux messages de soutien.


Samedi, un kamikaze a lancé sa camionnette piégée contre un convoi de bus transportant des milliers d’habitants évacués de Foua et de Kafraya, deux localités pro-régime assiégées par les insurgés dans la ville d'Idleb. Le photographe Abd Alkader Habak était sur place au moment du drame.


L'homme aide d'abord à évacuer des enfants. Des photos le montrent en train de courir, un enfant dans les bras, parmi les décombres. Puis, épuisé, il s'effondre.
C'est alors qu'un journaliste présent à ses côtés prend le fameux cliché. Abd Alkader Habak est à genoux au sol et pleure de rage et de désespoir.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages