A lire aussi

20-06-2017 10:10

Marchés de l’Afrique de l’Est et australe : «La logistique, un frein majeur»

Hassan Sentissi, Président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) Après avoir pris…
Rejoignez nous sur :
Monde

Sept pays, parmi lesquels le Maroc, la France, l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, ainsi qu'un donateur privé ont promis aujourd’hui 75,5 millions de dollars pour la sauvegarde du patrimoine culturel menacé par la guerre et le terrorisme.

Baptisée «Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit», l'initiative, lancée par Paris, Abou Dhabi et l'Unesco, entend réunir d'ici 2019, 100 millions de dollars, dont les trois-quarts ont déjà été collectés.

La France a confirmé qu'elle mobiliserait 30 millions de dollars pour le fonds, alors que les Émirats arabes unis ont annoncé une contribution de 15 millions, l'Arabie Saoudite, 20 millions, le Koweït, 5 millions, le Luxembourg, 3 millions et le Maroc, 1,5 million.

À ces contributions d’États, s'ajoute celle du philanthrope américain, Tom Kaplan, qui entend apporter un million de dollars.

Pour rappel, les affrontements dans plusieurs régions du monde et particulièrement au Moyen-Orient, ont ravagé plusieurs sites archéologiques notamment, celui de Palmyre et le musée de Mossoul, détruits par les jihadistes de Daech. En Afrique, l’opinion mondiale a été choquée par la destruction du mausolée de Tombouctou, sans oublier le saccage par les Talibans des Bouddhas de Bamiyan en 2001.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages