A lire aussi

20-06-2017 13:52

Ronaldo convoqué le 31 juillet en vue d'une mise en examen

L'attaquant portugais et star du Real Madrid Cristiano Ronaldo, soupçonné d'une fraude fiscale…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le Sénat mauritanien a rejeté le vendredi 17 mars, le projet de révision constitutionnelle soumis par le gouvernement du président Mohamed Ould Abdel Aziz. Il prévoyait notamment sa suppression en tant qu’institution et le changement du drapeau national. Sur les 56 sénateurs, 33 ont voté contre le projet de révision soumis par le gouvernement.

Le même texte a été adopté le 9 mars par l’Assemblée nationale. Mais pour être validé, il devait être adopté par chacune des deux chambres du parlement à la majorité des deux tiers et ensuite être soumis à un congrès parlementaire.

« Il reste au président de la république la voie du référendum populaire pour faire approuver le texte », a déclaré le constitutionnaliste Vadhily Ould Rayess à BBC Afrique.

L’opposition radicale, représentée par le forum national pour l’unité et la démocratie (FNDU), avait appelé les sénateurs, lors d’une marche suivie d’un meeting le 11 mars à Nouakchott, à refuser de « signer leur propre arrêt de mort ».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages